Prix, Bourse et Distinction

Catherine Jendrzejczyk, lauréate du prix 2018 du Corps Consulaire de la Province de Liège


Crédit photo © M. Houet

Le prix institué par le Corps Consulaire de la Province de Liège est remis annuellement depuis 2001 et récompense un travail de 2e cycle réalisé à l’Université de Liège, portant sur des questions de «relations internationales, bilatérales ou multilatérales».

C

ette année, le Prix 2018 du Corps Consulaire de la Province de Liège a été décerné à Mme Catherine Jendrzejczyk, titulaire d’un master en Sciences politiques à l’ULiège, finalité relations internationales, pour son travail de fin d’études présenté en 2017, consacré à l’évolution de la question kurde en Syrie dans le nouveau contexte international au Moyen-Orient.

La résistance kurde aux forces de l’Etat islamique en Syrie, incarnée par la bataille de Kobané en septembre 2014, a donné à cette communauté et à ses aspirations autonomistes une très grande visibilité internationale. À partir d’une approche constructiviste des relations internationales telle que développée par Alexander Wendt, Catherine Jendrzejczyk détermine dans son travail de fin d’études les facteurs qui ont permis une certaine reconnaissance du « fait kurde » en Syrie et la formation de différentes identités de la communauté kurde syrienne. À une identité collective déjà forte, la faillite de l’État syrien a permis à cette communauté d’ajouter une identité de corps témoignant de son évolution vers le statut de groupe étatique, ainsi qu’une identité de type basée sur le principe de « l’autonomie démocratique » et une identité de rôle, la résistance à l’État islamique faisant entrer les Kurdes syriens dans la sphère interétatique.

« En devenant des acteurs indispensables de la sécurité mondiale, les Kurdes syriens ont acquis une légitimité inédite sur la scène internationale, explique Catherine Jendrzejczyk, qui ajoute cependant : Considérée comme une menace de déstabilisation majeure du système international, la sécession est effectivement exclue par le droit international. Il est alors fort peu probable que les Kurdes syriens puissent pousser leurs revendications jusqu’à la reconnaissance d’une indépendance de jure. Par contre, l’hypothèse d’une fédéralisation de l’État syrien permettrait une indépendance de fait de la communauté kurde syrienne, décentralisée du régime de Damas. »

Catherine Jendrzejczyk

Après un bachelier en médecine, Catherine Jendrzejczyk s’est orientée vers les Langues et Littératures française et romanes, avant d’achever un master en Information et Communication, finalité Journalisme, puis un master en Sciences politiques, finalité relations internationales. Elle a réalisé tout son parcours académique à l’Université de Liège.

Le Prix du Corps Consulaire de la Province de Liège

Le Prix du Corps Consulaire de la Province de Liège a été remis ce 11 juin 2018 au château de Colonster, en présence du recteur Albert Corhay, des membres du Jury, présidé par le Pr Michel Hermans, et des représentants du Corps Consulaire de la Province de Liège.

Le prix institué par le Corps Consulaire de la Province de Liège est remis annuellement depuis 2001 et récompense un travail de 2e cycle réalisé à l’Université de Liège, portant sur des questions de « relations internationales, bilatérales ou multilatérales ». Il est doté d’un montant de 3.000 euros. L'objectif est de susciter et d'encourager chez de jeunes étudiants diplômés des vocations pour la vie diplomatique ou des carrières de recherches dans le domaine des relations internationales.

iconeInfo Contacter la lauréate

Catherine Jendrzejczyk, cathjend@hotmail.com

Partagez cette news