Prix, Bourse et Distinction

Angélique Léonard élue à la présidence du Comité Femmes et Sciences de la FWB


Cet organe consultatif conseille le Gouvernement sur la question du genre dans les carrières scientifiques et académiques.

La professeure Angélique Léonard (Faculté des Sciences appliquées, ULiège) a été élue en mai dernier à la présidence du Comité Femmes et Sciences de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Au cours de son mandat, Angélique Léonard a pour objectif de faire mieux connaître le comité et ses missions, tant à l’intérieur des universités qu’en dehors et de continuer les actions lancées par son prédecesseur. Elle pourra compter sur l’appui du nouveau vice-président Joël Groeneveld, du F.R.S.-FNRS.

Le Comité Femmes et Sciences de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Le comité a été institué par décret le 10 mars 2016 en tant qu’organe consultatif chargé d’émettre des recommandations à l’attention du Gouvernement sur la question du genre dans les carrières scientifiques et académiques.

Il vise à favoriser la participation équilibrée des hommes et des femmes parmi les chercheurs et les enseignants des universités et à y développer une politique du genre par la formulation d’avis et de recommandations ainsi que l’échange d’information et de bonnes pratiques.

En pratique, les missions du comité sont :

  • Formuler des avis et des recommandations sur les questions d’égalité femmes-hommes dans le domaine académique et scientifique
  • Assurer, dans ces questions, l’échange d’informations et de bonnes pratiques concernant l'égalité femmes-hommes dans les carrières académiques et la recherche scientifique
  • Faciliter la mise en œuvre des dispositions liées à l’égalité hommes-femmes de la Charte européenne du chercheur et du Code de conduite pour le recrutement des chercheurs
  • Participer à la définition des prises de positions de la Fédération Wallonie-Bruxelles auprès du Standing Working Group on Gender in Research and Innovation

Le Comité se compose de deux représentants par institution ou service qui y siège, soit les six universités, le F.R.S.-FNRS, l’ARES, la Direction générale de l'enseignement non obligatoire et de la recherche scientifique et la Direction de l’égalité des chances du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et le représentant de chaque ministre compétent, à savoir le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et la ministre des Droits des femmes et de l’Égalité des chances.

Les personnes de contact « genre » des universités et du FRS-FNRS assistent aux réunions sans voix délibérative. Le comité est installé au siège de l’ARES à Bruxelles.

Les missions et les rapports du Comité Femmes et Sciences

Angélique Léonard

Ingénieur civil chimiste, Angélique Léonard est docteure en sciences appliquées à l’Université de Liège. Après sa thèse de doctorat sur le traitement, le séchage et la valorisation des boues d’épuration, elle a orienté ses recherches sur les procédés chimiques durables, notamment via l’utilisation de l’analyse du cycle de vie.

Elle a fait partie à l’ULiège du groupe PEPs (Products, Environment and Processes) actif dans les domaines de l'ingénierie de la réaction (bio-)chimique, des opérations physiques unitaires, de la simulation de procédés, des systèmes énergétiques à faible émission de carbone et du développement durable. Le groupe PEPs est l’un des trois secteurs de recherches de l’Unité de Recherches Chemical Engineering, dont Angélique Léonard est la directrice.

Successivement aspirante, collaboratrice scientifique, chargée de recherches et chercheuse qualifiée au F.R.S.-FNRS, Angélique Léonard est désormais professeure ordinaire à la Faculté des Sciences appliquées de l’Université de Liège.

En savoir + sur les recherches d’Angélique Léonard

Partagez cette news