Nomination

Frédéric Saenen devient rédacteur en chef de la Revue Générale


Photo Marie Evrard

Frédéric Saenen, chargé d’enseignement du français à l’ISLV ainsi que de Didactique de la culture contemporaine, écrivain et chroniqueur littéraire, dirige désormais la plus ancienne revue de sciences humaines de Belgique.

L

a Revue Générale est une institution dans le paysage culturel belge, dans la mesure où il s’agit de la plus ancienne revue de politique et de culture de notre pays, fondée en 1865. Sa parution, dont la périodicité a varié au fil du temps, n’a été interrompue que du fait des deux guerres mondiales et, en mars 2017, suite au décès de son animatrice principale, la romancière France Bastia.

La revue aborde des sujets très divers, de la littérature aux beaux-arts en passant par des questions sur l’Europe, la société contemporaine, l’économie, les sciences… De grandes plumes s’y sont illustrées, comme en témoigne l’anthologie constituée par Fédéric Saenen (à paraître fin juin 2018). Rien que dans le domaine des lettres, on y rencontre Marcel Thiry, Franz Hellens, Pierre Nothomb, Jacqueline Harpmann, Jacques De Decker et bien d’autres. Sans compter quelques pépites inattendues: un article sur Sitting Bull de Godefroid Kurth, une interview de Georges Brassens, une étude pionnière sur les médias de Jacques Ellul…

Désormais elle paraîtra tous les trimestres. En septembre avec un dossier sur l’année 1968 en Belgique. En novembre-décembre sur le thème “Sortir de la guerre, entrer dans la paix”.

Contact : la Revue Générale

Frédéric Saenen

Licencié en philologie romane (1995), Frédéric Saenen travaille à l’ISLV dans le domaine du Français Langue Étrangère. Il enseigne aussi la Didactique de la culture contemporaine de France et de Belgique.

Mais il est aussi écrivain et critique littéraire.

Son œuvre a d'abord été poétique, de Seul tenant (1998) à Qui je fuis (2003), ses deux principaux recueils, marquent un passage progressif de la poésie pure vers l’écriture de l’oralité. L'œuvre de Céline – sur lequel il a réalisé son mémoire de licence – constitue indubitablement pour lui une source vive et nourrit sa réflexion sur le langage. Sa poésie recèle toujours une profondeur insoupçonnée derrière le ludisme de surface.

Frédéric Saenen a aussi développé une intense activité de critique. Il signe notamment des articles sur le blog du Carnet et les instants. Essayiste, il a publié en 2010 un Dictionnaire du pamphlet très remarqué chez l’éditeur In folio en Suisse, puis en 2015, chez le même éditeur, la monographie Pierre Drieu la Rochelle face à son œuvre où il propose de retourner aux fondamentaux pour décrypter l’œuvre littéraire de ce personnage controversé.

Il est enfin l’auteur de trois romans aux Éditions Weyrich : deux œuvres de fiction (La Danse de Pluton en 2011 et Stay behind  en 2014) et en 2017 un texte à caractère plus autobiographique, L’enfance unique, distingué par le Prix George-Garnir de l’Académie Royale de Belgique.

Partagez cette news