L’impact des énergies renouvelables sur notre paysage


Dans Recherche

Photo : Karsten Würth for Unsplash

Éoliennes, centrales photovoltaïques, hydroélectriques ou géothermiques, les énergies renouvelables sont désormais bien présentes dans nos paysages. Une étude (1) menée dans le cadre du projet COST Renewable Energy ans Landscape Quality (RELY) et a laquelle a participé Serge Schmitz, directeur du LAPLEC (Unité de Recherche SPHERES), s’est penchée sur l’impact de ces installations sur les paysages des pays européens et propose une série de recommandations pour aider les états à intégrer cette question paysagère dans leur plan de développement.

L

e développement des énergies renouvelables s’il contribue à résoudre de nombreux défis auxquels les pays européens font face tels que la lutte pour limiter le réchauffement climatique, la dépendance énergétique vis-à-vis de pays tiers ou la création de nouveaux emplois locaux, soulève parallèlement de nombreuse questions et oppositions dont la question de leur impact paysager. Il est donc temps de faire attention à ce qui est mis en place et de réfléchir à la manière de le faire. C’est à cette tâche que se sont attelés 150 chercheurs issus de 37 pays d’Europe, dans le cadre de l’action COST* Renewable Energy and Landscape Quality (Énergies renouvelables, et qualité du paysage), un action menée dans le but d’étudier le lien entre la production d'énergie renouvelable et la qualité du paysage. Son objectif : analyser comment concilier la protection des paysages et le déploiement des énergies renouvelables pour contribuer à la transformation durable des systèmes énergétiques, qu’il s’agisse de l’éolien, du photovoltaïque, de l’hydroélectricité, de la biomasse ou de la géothermie.

L’Université de Liège, à travers son Laboratoire d’analyse des lieux, des paysages et des campagnes européens (LAPLEC)  - au sein de l’UR SPHERES - a contribué  activement à cette action et à la publication d’un ouvrage qui vient de paraître aux éditions Jovis Verlag et qui synthétise quatre années de  travail en 296 pages richement illustrées.  Le Professeur Serge Schmitz, directeur du LAPLEC, a codirigé avec un collègue norvégien, la première partie de livre qui présente le développement des énergies renouvelables et la façon dont les questions paysagères sont prises en compte dans 33 pays européens. « La diversité des facteurs physiques est une première clé d’analyse mais l’héritage énergétique national et la politique brouillent les cartes, explique le Pr Serge Schmitz. Quant à la prise en compte du paysage dans les plans d’aménagement ou l’implantation des énergies renouvelables, les différences culturelles marquées prennent le pas d’autant que la définition de la notion de paysage est loin d’être homogène à l’échelle pan-européenne. » L’ouvrage, très accessible, compile des lignes directrices pour l'évaluation de l'aptitude et de la vulnérabilité des paysages aux projets d'énergie renouvelable, ainsi qu'une boîte à outils pour la participation du public à la planification en tenant compte du paysage. Il propose en outre un glossaire multilingue des termes relatifs au paysage et à l'énergie.

Le Professeur Serge Schmitz a également mis au point avec sept collègues géographes, ingénieur, agronome, architecte et anthropologue, une liste de caractéristiques de ce qui constituent des « smart practices » qui sont autant de pistes pour aider les états à intégrer la question paysagère dans leur plan de développement. Les autres parties du livre présentent les caractéristiques des différents types d’énergie, développe les questions de gouvernance et de participation citoyenne et propose un lexique multilingue.

*Les actions COST sont des programmes de réseautage mis en place par l’Union Européenne afin de favoriser les échanges et partages de savoir de groupes de chercheurs issus des quatre coins de l’Europe.

Référence scientifique

(1) Roth Michael,  Eiter Sebastian,  Röhner Sina,  Kruse Alexandra, Schmitz Serge, Frantal Bohumil, Centeri Csaba, Frolova Marina, Buchecker Matthias,  Stober Dina,  Karan Isadora, Van der Horst Dan (eds), 2018. Renewable Energy and Landscape Quality. Berlin : Jovis, 296p. ISBN 978-3-86859-524-6

Contact

LAPLEC (Laboratoire d’analyse des lieux, des paysages et des campagnes européens) – Unité de Recherches SPHERES - Faculté des Sciences

Pr Serge SCHMITZ

 

COVER renewable-energy-landscape

Partagez cette news