Conférence

Forced Displacement and Development

Evaluating Policy Coherence


Infos

Dates
23 novembre 2018
Lieu
ULiège - Campus d'Arlon
Avenue de Longwy, 185
6700 Arlon
Voir la carte
Horaires
De 17h à 19h
Prix
Accès libre mais inscription obligatoire
S'inscrire

L’Observatoire Hugo de l’Université de Liège accueille le professeur Roger ZETTER (Université d’Oxford) pour une série de quatre conférences sur les migrations environnementales.

À propos du cycle de conférences

Ce rendez-vous s'inscrit dans le cadre du projet EDGE (Environmental Diplomacy and Geopolitics), un projet financé par l'Union Européenne et mis en œuvre dans le cadre du programme Horizon 2020 par l'Université de Liège, l'Université d'économie de Bratislava et Sciences Po Paris. L’accueil d’un(e) président(e) tournant(e) de la Chaire en Diplomatie Environnementale par chaque institution partenaire figure parmi les activités prévues dans le cadre de ce projet. Le Professeur Clive Hamilton (Université Charles Sturt, Australie) a été le premier président EDGE, suivi par Dr. Alex de Sherbinin (Université de Columbia, États-Unis). C’est désormais au tour du professeur Zetter d’assumer la présidence tournante du projet EDGE.

À propos du conférencier

ZetterRoger-Portrait-h350Roger ZETTER est professeur émérite d'études sur les réfugiés et a pris sa retraite en tant que quatrième directeur du Refugee Studies Centre de l’Université d’Oxford en septembre 2011. Sa longue association avec le RSC remonte à 1988 lorsqu’il était rédacteur en chef et fondateur du Journal of Refugee Studies (Le Journal d’Études sur les Réfugiés), publié par Oxford University Press, un poste qu’il occupa jusqu'en 2001.

Après avoir effectué des études de premier cycle à Cambridge, il a obtenu son doctorat à l’Institut d'études sur le développement (Institute of Development Studies ) de l’Université de Sussex. Ce travail de recherche portant sur les réfugiés gréco-chypriotes de 1974 a formé les bases de son engagement sans relâche envers les questions relatives au pouvoir institutionnel et bureaucratique ainsi qu’à la catégorisation des réfugiés et des autres catégories de populations déplacées de force. Au cours de sa carrière académique, longue de plus de 35 ans, et fort de son expertise régionale en Afrique subsaharienne, en Europe et au Moyen-Orient, ses enseignements, recherches, publications et consultances ont couvert toutes les étapes du «cycle des réfugiés» et des personnes déplacées.

Il a été consultant auprès de nombreux gouvernements et organisations internationales (HCR, PNUD, UNHABITAT, FNUAP, Banque mondiale, OIT, OIM, FICR, Agence suisse pour le Développement et la Coopération, Oxfam et Projet Brookings-Bern) et auprès des gouvernements du Royaume-Uni, de la Nouvelle-Zélande, du Danemark, de la Norvège, de la Suisse et de la Commission Européenne. Parmi ses bailleurs de fonds ont notamment figuré le Conseil britannique de Recherche Economique et Sociale, la Fondation Joseph Rowntree, la Fondation Paul Hamlyn, la Fondation MacArthur, ou encore le Migration Policy Institute.

Ses recherches les plus récentes ont porté sur les situations de réfugiés prolongées (Ministère norvégien des Affaires Étrangères); sur le rôle des changements climatiques et environnementaux sur les déplacements de populations (Fondation MacArthur, HCR, Ministères suisse et norvégien des Affaires Étrangères); sur les mesures de développement à mettre en œuvre en vue de répondre aux coûts et aux impacts de la migration forcée et permettant l’accès au marché du travail par les réfugiés (Banque mondiale, Ministère danois des Affaires Étrangères, Commission Européenne, OIT); sur les mesures de protection face aux déplacements forcés (Commission Fédérale suisse des Migrations, Département fédéral suisse des affaires ét rangères, Migration Policy Institute); ainsi que sur l'élaboration de principes humanitaires (OIM).

Il est l’auteur de plus de 35 articles évalués par des pairs, de six livres, de plus de 20 chapitres d’ouvrages, de 15 rapports de recherche majeurs et d’innombrables articles d’opinion. Son article de 1991 publié dans Journal of Refugee Studies, « Labelling refugees : forming and transforming a bureaucratic identity » (en français : «La catégorisation des réfugiés, ou la construction et la transformation d’une identité bureaucratique »), est l’un des articles les plus cités dans le domaine des études sur les réfugiés. A l’occasion du centenaire de l’Oxford University Press Journals, cet article a été reconnu comme l’un des 100 articles les plus influents publiés au cours du siècle précédent.

 

en savoir +

Partagez cet agenda