N-POWER, une recherche-action pour de nouvelles politiques de développement des quartiers urbains en difficulté


Dans Recherche

Ce projet coordonné par l’ULiège dans le cadre programme INTERREG VA Eurégio Meuse-Rhin s’appuie sur les habitants des quartiers et les initiatives locales pour revitaliser les quartiers

Le Projet N-POWER vise à soutenir des politiques de développement des quartiers plus innovantes, permettant aux Villes de l’Euregio Meuse-Rhin de réintégrer les quartiers en difficulté et leur population dans une dynamique urbaine positive. Ces politiques (souvent regroupées sous la bannière de « politique de la ville ») se concentrent traditionnellement sur des actions de rénovation physique lourde et coûteuse des quartiers, pas toujours efficaces sur le long terme. Par ailleurs, les fonds publics disponibles pour ce type d’opération sont limités.

Le projet N-POWER propose des approches complémentaires plus légères et davantage co-construites et co-gérées avec les habitants de ces quartiers (démarche d’empowerment). L’objectif est de non seulement contribuer à la réduction des inégalités environnementales entre quartiers, mais aussi à leur revitalisation économique, par la création de nouvelles activités et emplois locaux, et au développement social des quartiers (au travers d’effets en termes d’apprentissage, d’intégration sociale, de cohésion sociale et de capacité d’organisation collective).

Pour cela, N-POWER s’appuie sur un partenariat issu de toutes les régions de l’Euregio Meuse-Rhin, associant des autorités publiques locales (villes principales et secondaires de l’EMR) et des acteurs clés de la recherche et de l’enseignement. Le LEMA (Local Environment Management and Analysis), associé à l’unité de recherche Urban & Environmental Engineering (UEE) de l’université de Liège, est le coordinateur du projet. Les Villes de Liège, Seraing, Verviers, Eupen, Genk (Belgique), Heerlen (Pays-Bas), et Aachen (Allemagne), sont les partenaires locaux opérationnels, permettant de mettre en place des projets pilotes. L’Université de Hasselt et la Hogeschool Zuyd serviront d’appui académique.

Concrètement, les principales actions prévues sont :

  • l’organisation de formations à destination des agents publics et la constitution progressive d’un « pack formation » incluant de la guidance, des cours en ligne… qui sera mis à la disposition de toute personne intéressée ;
  • la mise en pratique des méthodes dites d’empowerment à travers l’organisation de projets pilotes dans un certain nombre de quartiers choisis pas les Villes partenaires ;
  • la recherche de modes financement alternatifs pour supporter ce type de projet.

La recherche-action a débuté en juin dernier et s’étalera sur trois ans. Au terme du projet, tous les acteurs concernés par les politiques de développement des quartiers seront réunis afin de se nourrir des expériences menées dans le cadre de N-POWER.

Le budget total du projet s’élève à € 3.996.147,04 et est financé dans le cadre du programme INTERREG VA, soit à près de 50% par les fonds FEDER (Fonds européen de développement économique et territorial) et pour le reste, par les régions partenaires (la Wallonie, les provinces de Limbourg belge et néerlandais, et le Land de Rhénanie du Nord-Westphalie) et les partenaires eux-mêmes

Contact

Stéphanie Van Doosselaere, LEMA

Partagez cette news