Insitution

L’Université de Liège prend part à la Visite d’État en Corée du Sud

Elle se déroule du 24 au 28 mars 2019 avec LL. MM. le Roi et la Reine


La délégation de l’ULiège conduite par le Recteur Pierre WOLPER comprend également MM. Jacques PIETTE (FNRS, GIGA), Pierre GEURTS et Guillaume DRION (Faculté des Sciences appliquées), Mmes Carina BASILE (Smart City Institute, HEC Liège) et Marie CLOTUCHE (Relations internationales).

Le 26 mars, le symposium sur les défis du développement de l’Intelligence Artificielle dans le domaine des soins de santé est organisé. Cet important évènement académique est proposé dans l’agenda royal, sur la base des contacts que l’ULiège entretient avec la Seoul National University (SNU) et plus précisément son Département de Pharmacie. Il mettra en relation des scientifiques de haut niveau des universités belges et coréennes, dont la SNU.

Le GIGA (Centre interdisciplinaire de recherche biomédicale de l’ULiège), à travers Jacques Piette, collabore depuis plusieurs années déjà avec la SNU dans le domaine de la cancérologie. Le thème du symposium aborde un sujet en plein essor dans la communauté scientifique, rapprochant plus encore le monde de la médecine et celui de l’informatique et de l’ingénierie.

Ces dernières années, l’augmentation de nos connaissances sur les origines moléculaires, cellulaires et systémiques des maladies complexes, combinée à l’amélioration remarquable et à la democratisation des plateformes technologiques, a ouvert la voie à une approche personnalisée de la médecine. L’Intelligence Artificielle pourrait permettre à la médecine de franchir les étapes suivantes et de relever de nouveaux défis, en étant capable de générer de nouvelles connaissances à partir d’une grande quantité de données et d’être davantage réactif à l’évolution des maladies pour chaque patient pris isolément, par exemple dans les traitements du cancer, de la maladie de Parkinson ou de l’épilepsie.

Parallèlement à ces avancées technologiques et médicales, des questions éthiques se posent à l’application de l’Intelligence Artificielle en santé, d’autant plus que les progrès fulgurants des algorithmes d’apprentissage machine permettent désormais l’identification rapide de biomarqueurs pour le diagnostic de maladies ou l’analyse d’images biomédicales à grande échelle. Pierre Geurts et Guillaume Drion présenteront leurs recherches lors de ce symposium, co-présidé par Jacques Piette.

Au terme de celui-ci, le Recteur Pierre Wolper et le Président de la Seoul National University, M. Oh Se Jung, signeront un Memorandum of Understanding (MOU) visant à favoriser la poursuite des relations scientifiques entre les professeurs et chercheurs liégeois et leurs homologues coréens.

Il est à noter que la SNU, une université de 28.000 étudiants fondée en 1946, compte parmi ses alumni l’actuel Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon. Ban Ki-moon introduira d’ailleurs le 27 mars une rencontre sur les solutions innovantes pour l’économie circulaire, la mobilité et le changement climatique organisée sur le campus de l’Université de Gand à Incheon, à 50 km de Séoul. Le Recteur Pierre Wolper interviendra dans la session « sustainable or smart mobility ».

Le jeudi 28 mars, dernier jour de la Visite d’État, le Recteur Pierre Wolper représentera la Secrétaire générale du FNRS, Mme Véronique Halloin, lors du séminaire de l’AWEX, « Driving innovation : from spinoffs to world leaders » ; il y présentera l’écosytème belge de R&D favorisant l’émergence de nombreuses spin-offs et entreprises start-up.

Partagez cette news