Communiqué de presse

La recherche des origines et de l’évolution de la vie

Réexaminer les preuves de ses premières traces est essentiel !


Dans Recherche Communiqués de Presse

Dans le magazine Nature, le Pr Emmanuelle Javaux fait état des avancées les plus récentes dans l’analyse des biosignatures des premières traces de vie sur Terre, et ailleurs dans l’univers. Des recherches qui sont au cœur de l’astrobiologie

La Terre est habitable depuis 4.3 milliards d’années, mais la recherche des premières traces de vie est complexe et difficile, et la présence d’une biosphère microbienne est solidement démontrée seulement depuis 3.4 milliards d’années. Réexaminer les preuves des premières traces de vie est essentiel dans la recherche des origines et de l’évolution de la vie, sur la Terre et ailleurs dans l’univers, souligne cette semaine le Pr Emmanuelle Javaux, paléobiologiste et astrobiologiste à l’Université de Liège, dans la revue Nature.

003-AfriqueDuSud Barberton-MicroFossile Les défis pour retrouver les preuves des premières traces de vie sur Terre sont nombreux : les roches anciennes qui contiennent éventuellement des biosignatures ont été transformées par divers processus géologiques au cours du temps, et elles peuvent être contaminées par des formes de vie plus récentes. De plus, des processus naturels non-biologiques peuvent créer des structures minérales ou organiques avec une chimie et une morphologie qui ressemblent à la vie. Enfin, lorsqu’une trace de vie est avérée, il est parfois difficile de déterminer de quel type de vie il s’agit et quel était son métabolisme.

De nouvelles avancées dans les analyses à l’échelle micro et nano-scopique, ainsi que des approches expérimentales, permettent d’améliorer la caractérisation de ces biosignatures et de contraindre les processus abiotiques, en tenant compte du contexte géologique. Dès lors, réexaminer les preuves des premières traces de vie est un défi, mais essentiel dans la recherche des origines et de l’évolution de la vie sur la Terre – et ailleurs dans l’univers, comme les agences spatiales le réalisent. Ces recherches sont au cœur de l’astrobiologie, une discipline scientifique récente qui vise à comprendre l’origine, l’évolution, la distribution, et le futur de la vie dans l’univers.

Actu-CP-Javaux stromatolitefossile Source

Challenges in evidencing the earliest traces of life, Emmanuelle J. Javaux, Nature, 21 Août 2019

Contact

Pr Emmanuelle JAVAUX,
directrice du laboratoire Early Life Traces & Evolution–Astrobiology, Unité de recherches Astrobiology, Département de géologie, Université de Liège.

22 mai 2019 : Des chercheurs de l’ULiège découvrent les plus anciens fossiles de champignons connus à ce jour

Partagez cette news