Michel Mayor et Didier Queloz, corécipiendaires du Prix Nobel de Physique 2019


Dans Recherche

Le Prix Nobel de Physique a été décerné cette année à trois scientifiques ayant contribué à la compréhension de l'évolution de l'univers et de la place de la Terre dans le cosmos. Parmi eux, Michel Mayor, astrophysicien à l'Université de Genève et Docteur honoris causa de notre institution et Didier Queloz astronome à l'Université de Cambridge et proche collaborateur du projet SPECULOOS dirigé par l’ULiège.

J

ames Peebles, Michel Mayor et Didier Queloz se sont vu décerner, ce mardi 8 octobre, le Prix Nobel de Physique 2019. Ce prix prestigieux, de renommée internationale, récompense chaque année des figures scientifiques ayant apporté une contribution exceptionnelle dans ce domaine. Deux des lauréats de cette année,  Michel Mayor et Didier Queloz – récompensés pour leur découverte en 1995 de 51 Pegasi b, la toute première exoplanète en orbite autour d'un étoile similaire au Soleil – entretiennent des liens étroits avec notre institution.

En séjour post-doctoral de 2006 à 2009 au sein du Laboratoire du Pr Michel Mayor, Michaël Gillon (Unité de recherche ASTROBIOLOGY), qui dirige aujourd’hui le projet SPECULOOS et qui compte parmi ses proches collaborateurs le Pr Didier Queloz, se réjouit de l’attribution de ce prix prestigieux aux deux scientifiques qu’il connaît bien : « Ce prix Nobel, attendu depuis longtemps, récompense enfin les deux chercheurs qui ont poursuivi la révolution Copernicienne en démontrant en 1995 que le soleil n’était pas la seule étoile à abriter un système planétaire. Ils ont ouvert un tout nouveau domaine de l’astrophysique qui s’est développé de manière exponentielle depuis, révélant que la plupart des étoiles de notre galaxie étaient entourées de planètes. Grâce à leur travail pionnier, nous nous rapprochons chaque jour un peu plus de la réponse à la question « sommes-nous seuls dans l’Univers?», par exemple via le projet SPECULOOS dirigé par l’Université de Liège et dans lequel Didier Queloz est fortement impliqué. »

Michel Mayor est astrophysicien, membre de l’Observatoire de Genève et professeur honoraire de l’Université de Genève. Il a reçu, en 2018 et sur proposition de la Faculté des Sciences, les insignes de Docteur honoris causa de notre université, une distinction honorifique décernée par la communauté scientifique universitaire afin de saluer des scientifiques de grande valeur, récompensés pour la qualité remarquable de leurs travaux et leur apport fondamental aux progrès de la société.

Didier Queloz est astronome, Professeur à l’Observatoire de Genève et à l’Université de Cambridge. Il participe et collabore étroitement avec Michaël Gillon dans le cadre du projet SPECULOOS, un projet financé en grande partie par le Conseil Européen de la Recherche et qui vise à détecter des exoplanètes potentiellement habitables autour d’étoiles plus petites et plus froides du voisinage solaire.

Partagez cette news