Relations internationales

L’ULiège mise à l’honneur par la Graduate School of Chinese Academy of Agricultural Sciences au cours de la mission princière en Chine


Dans Institution International

L’Université de Liège, qui accompagne la mission princière en Chine, s’est vue mise à l’honneur à l’occasion du 40e anniversaire de la Graduate School of Chinese Academy of Agricultural Sciences (GSCAAS) de Pékin. Première institution étrangère à signer un accord de partenariat avec la GSCAAS, l’ULiège a été mise en avant pour l’excellence de sa collaboration dans la formation de doctorants chinois.

C'

est à l’occasion de la cérémonie célébrant le 40e anniversaire de la Graduate School of Chinese Academy of Agricultural Sciences, que l’ULiège a été mise à l’honneur non seulement pour l’excellente collaboration qui lie les deux institutions mais également pour rappeler que l’ULiège a été la première institution étrangère à signer un accord de partenariat concernant la formation de doctorants chinois. Signé en 2013, ce partenariat a permis la diplomation de 30 étudiants chinois et compte aujourd’hui une centaine d’étudiants qui effectue une thèse de doctorat de type « sandwich » (possibilité de faire un séjour doctoral dans une autre institution que celle dans laquelle l’étudiant est inscrit) de 4 ans dont un séjour d’au moins une année en Belgique (facultés de Gembloux Agro-Bio Tech, Sciences appliquées et Médecine vétérinaire). Si d’autres universités européennes, américaines et australienne  (Wageningen, Dublin, North-Carolina, New-England, Murdoch,…) sont également devenus partenaires de la GSCAAS, elles suivent toutefois le modèle initié par l’Université de Liège. Côté enseignement, plus de 30 professeurs de l’ULiège et 100 professeurs chinois sont impliqués dans la plateforme doctorale qui est coordonnée par le Pr Frédéric Francis. En 6 ans de partenariat ce sont plus de 238 publications scientifiques qui ont été publiées dans des revues scientifiques de renom. 

Pour le Pr Eric Haubruge, Conseiller en charge du développement régional, de l’innovation et des relations internationales auprès du Recteur, présent sur place : « Les Académies en Chine sont les institutions d’excellence en matière de recherche. Le fait d'être associé à celles-ci offre énormément d’opportunités pour l’avenir en matière de collaborations scientifiques. Lorsque nous avions signé le premier accord avec l’Académie chinoise des Sciences agronomiques en 2011, je ne pensais pas que la collaboration allait être, après quelques années seulement, aussi productive et si riche humainement. Nous devons amplifier ce type de collaboration et faire en sorte que nos chercheurs aient également la possibilité de séjourner en Chine et de travailler au sein des laboratoires les plus réputés. Il est aussi  important de développer, avec nos collègues chinois, un « esprit d’entrepreneur et d'innovation » auprès des futurs docteurs pour développer notamment des starsups, en collaboration avec l’ULiège ou d’autres organismes européens. La globalisation de la recherche peut stimuler encore plus l’innovation et être bénéfique pour tous en matière de création de valeur tant humaine qu'économique»

Partagez cette news