ERC Consolidator Grant

Denis Defrère décroche une bourse ERC Consolidator pour son projet SCIFY


Dans Recherche Prix, bourses et distinctions

Denis Defrère, astrophysicien à la Faculté des Sciences et ingénieur de recherche au Centre Spatial de Liège (CSL), vient de se voir attribuer la prestigieuse bourse de recherche du Conseil Européen de la Recherche - un ERC Consolidator Grant -, pour son projet SCIFY (Self-Calibrated Interferometry for exoplanet spectroscopY). Dotée d’un montant de 2,4Mi€, cette bourse financera le développement et la construction d'un nouvel instrument interférométrique de haute précision qui permettra l’étude de la formation des exoplanètes et la validation d’une technique qui conduira, à terme, à la recherche de traces de vie à la surface de ces exoplanètes.

“Where is everybody?” Telle est la question posée en 1950 par le physicien Enrico Fermi afin de résoudre l’apparente contradiction entre le manque de preuves et la forte probabilité de l’existence de civilisations extraterrestres. Pendant des décennies, cette contradiction apparente, connue sous le nom de paradoxe de Fermi, a alimenté les discussions sur notre place dans l'univers et l'existence de la vie ailleurs que sur Terre. D’abord philosophiques, ces discussions sont progressivement devenues l’une des aventures scientifiques les plus stimulantes et les plus inspirantes de l’humanité. Avec l'exploration robotique du système solaire, le programme américain de recherche d'intelligence extra-terrestre (SETI) et, plus récemment, l'étude des exoplanètes, il existe divers moyens de partir à la découverte de l’univers. Depuis la découverte de la première exoplanète autour d'une étoile similaire au Soleil par Michael Mayor et Didier Queloz  (prix Nobel de physique en 2019), l’étude des exoplanètes a connu une croissance et des développements rapides. On compte à ce jour plus de 5 500 exoplanètes et candidates exoplanètes découvertes. «Depuis ma plus tendre enfance et les vacances en famille sous le ciel étoilé de nos belles Ardennes, je m’interroge sur notre place dans l’univers, explique Denis Defrère (STAR Institute/ Centre Spatial de Liège). Ce qui me fascine aujourd’hui, c’est que l’on trouve des exoplanètes partout autour de toutes les étoiles, ce qui rend le paradoxe de Fermi encore plus fort !»

Self-Calibrated Interferometry for exoplanet spectroscopY

Grâce à la bourse ERC Consolidator pourvue de 2,4 millions d’euros qu’il vient de se voir attribuer par le Conseil Européen de la Recherche, Denis Defrère va pouvoir construire un nouvel instrument interférométrique dédié à l’imagerie des systèmes planétaires.  Cet instrument sera installé sur le VLTI, un interféromètre de pointe construit par l’Europe sur le site du Very Large Telescope au sein de l’Observatoire Austral Européen (ESO) dans le désert de l’Atacama au Chili. La particularité de cet instrument sera de pouvoir « éteindre » la lumière d’une étoile par interférométrie, afin de mieux voir les exoplanètes avoisinantes. « C’est une technique que j’ai développée lorsque je travaillais aux États-Unis, reprend Denis Defrère. Grâce à la bourse du Conseil Européen de la Recherche (ERC), je vais maintenant pouvoir transposer cette technique sur l’interféromètre le plus précis du monde, situé sur un des sites les plus préservés qui offre un ciel dégagé la plus grande partie de l’année.»  

L’objectif du projet est double. D’une part, étudier la formation et l’évolution des systèmes planétaires et, d’autre part, permettre de démontrer une technique nécessaire pour une future mission spatiale qui recherchera des traces de vie à la surface des exoplanètes. « On travaille déjà sur la préparation d’une telle mission au Centre Spatial de Liège et au département d’Astrophysique (Projet LIFE) Nous venons d’ailleurs de soumettre l’idée à l’ESA (Agence Spatiale Européenne) dans le cadre de l’appel aux grands thèmes scientifiques de ce siècle», conclut Denis Defrère.

À propos de Denis Defrère

Diplômé Ingénieur civil physicien de l’Université de Liège en 2005, Denis Defrère a doucement glissé vers l’astronomie lors de son travail de fin d’études réalisé à l’Agence Spatiale Européenne sur le projet LISA, un interféromètre spatial pour la détection d’ondes gravitationnelles. Sous la co-supervision de Jean Surdej (professeur ordinaire honoraire) et Olivier Absil (chercheur qualifié FNRS), Denis Defrère  entreprend une thèse de doctorat sur le projet Darwin, un interféromètre spatial dédié à la recherche de la vie dans l’univers. Après sa thèse, il effectue un séjour postdoctoral de 3 ans à l’institut Max Planck de Bonn avant de s’envoler pour les États-Unis où il sera chef adjoint du Large Binocular Telescope Interferometer , un interféromètre de la NASA situé dans le désert d’Arizona. De retour à l’Université de Liège en 2016, Denis Defrère a été collaborateur scientifique FNRS dans le groupe PSILab (2017-2018) et ingénieur de recherche au Centre Spatial de Liège (CSL). La complémentarité entre l’expertise scientifique de l’institut d’Astrophysique et l’expertise technique du centre spatial de Liège est idéale pour  développer son projet SCIFY. Depuis 2019, il est également professeur invité à l’université d’Arizona (Tucson, US).

Consulter le site de DEnis Defrère

A propos des bourses ERC

Les ERC Grants constituent des instruments majeurs déployés par le Conseil Européen de la Recherche pour financer des projets de recherche en Europe. La procédure, extrêmement sélective, ne retient que les meilleurs chercheurs et des projets de recherche de très haut niveau, mêlant audace et compétence pour s’attaquer à des voies de recherche inédites susceptibles, en cas de succès, d’enrichir substantiellement les connaissances.
Il y a 5 types de subventions : Starting Grants, Consolidator Grants, Advanced Grants, Synergy et Proof of Concept

Les subventions ERC Consolidator sont conçues pour aider les chercheurs ayant entre 7 et 12 ans d'expérience depuis l'obtention de leur doctorat, une expérience scientifique très prometteuse et une excellente proposition de recherche.

Les lauréats de l'ULiège

VLT-MilkyWayMoonPanorama©ESO

Partagez cette news