Recherche

Médias, Émotions et Politiques

Colloque interdisciplinaire


Info

Dates
3 avril 2020
Location
Université de Liège - Campus Liège Centre-ville
Place du 20-Août
4000 Liège
Voir la carte
Price
Gratuit

Dans le cadre de leur 13e édition, les Après-midi de Recherche du Département de Science politique se joignent au Département de Médias, Culture et Communication de l’Université de Liège pour l’organisation d’un colloque ayant pour thème : « Médias, émotions et politiques ».

L

es rapports étroits entre médias et politiques connaissent de multiples configurations et les exemples ne manquent pas : considérons le rôle joué par la médiatisation d’un problème social, et ainsi à son inscription à l’agenda politique. Pensons aux liaisons, maintes fois exposées, entretenues par certains groupes ou hommes politiques avec les médias, ou à l’action politique de certains médias notamment dans la dénonciation de scandales à portée politique, voire à l’engagement en politique de nombreux journalistes, comme candidat ou membre d’un cabinet en qualité de professionnel de la communication. Les médias, comme l’indique leur étymologie, font office d’intermédiaires entre les citoyens, les collectifs et les dirigeants. Ils relayent les actions, positions et revendications de chacun. Les liens entre médias et politiques sont ainsi des objets d’étude de longue date (Emeri 1976, Wolton 1989).

Un tiers élément peut être ajouté à ce binôme : le rôle joué par les émotions. Chaque partie en est à la fois dépendant, mais également utilisateur. Le recours aux émotions, tant par le politique que par les médias a toujours été présent, de même que l’influence que celles-ci sont susceptibles de jouer sur leur action. Les prédictions apocalyptiques ou les promesses de rédemption auxquelles nous sommes confrontés depuis plusieurs décennies en donnent de multiples exemples tels que le changement climatique, disparitions des espèces animales et donc de l’humanité, mais aussi crise économique, faillite du système financier et mort de la démocratie. Tout débat semble désormais frappé du sceau de l’« émocratie ».

Figurant parmi l’arsenal de l’orateur selon Aristote, le recours aux émotions (pathos) est une des trois « preuves inhérentes au discours » (avec le logos et l’ethos). Pourtant, les questions émotionnelles ne suscitèrent pas un intérêt systématique selon les époques et les disciplines. Les émotions furent ainsi longtemps considérées comme irrationnelles (Weber 1978) et marginalisées par les études classiques de Science Politique, jusqu’à un passé récent. Le rôle accordé aux émotions croît depuis ainsi plusieurs années en sciences humaines et sociales. Le « tournant émotionnel » désigne ainsi le regain d’intérêt pour l’étude des émotions tant comme réponses à des évènements externes qu’en tant que sources de changements (Clément & Sagar 2018, Rosenwein 2002).


Afin de mieux comprendre les relations qui s’établissent entre « Médias, émotions et politiques », dans le cadre de leur treizième édition, les Après-midi de Recherche du Département de Science politique s’associent au Département de Médias, Culture, Communication de l’Université de Liège pour lancer, ensemble, un appel aux contributions tant théoriques qu’empiriques sur la thématique « Médias, émotions et politiques ».

Le fondement de cette journée d’étude est la promotion de l’interdisciplinarité, c’est pourquoi les communications relèveront de plusieurs disciplines et de plusieurs échelles d’analyse tels que le droit, l’histoire, la sociologie, la psychologie, les sciences du langage, l’anthropologie, la géographie, la science politique ou encore la philosophie.

Appel à communication

Les abstracts (maximum 250 mots) doivent être transmis au secrétariat des Après-Midi de recherche pour le lundi 3 février 2020 (date-limite étendue). Les résumés et contributions sont à transmettre au secrétariat des Après-midi de Recherche, à l’adresse mail suivante : amrsp@uliege.be.

Télécharger le fichier de l'appel à communication

Share this event