Musée Universitaire

L’Aquarium universitaire : toujours fascinant

C'est le moment de le (re)visiter


Dans Campus Culture

C’est le moment de (re)visiter ce musée (du) vivant, avant une fermeture temporaire imposée par des travaux à l’étage supérieur du 7 septembre au 16 octobre. Pendant cette période, seule la partie Aquarium sera fermée. Le Musée de zoologie et la salle TréZoor resteront accessibles. Et le tarif d’entrée sera réduit de 50% ! Là aussi, il y a bien des choses à voir !

L'

Aquarium-Muséum universitaire a pour objectif de rapprocher l'homme de l'animal, accroître et transmettre la connaissance et susciter la réflexion sur des messages essentiels, tels que la préservation des espèces et la sauvegarde de la biodiversité, avec en plus une dimension récréative, propre à susciter un intérêt encore plus important de la part du public.

Considéré par le Conseil des Musées comme l’institution phare de la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le domaine de la muséologie des Sciences naturelles et reconnu comme musée de catégorie A, classé Attraction touristique 4 soleils par le Commissariat Général au Tourisme (CGT), il présente plus de 2500 poissons vivants représentant plus de 250 espèces des océans, des mers, des lacs et des rivières du monde entier.

Des poissons très étonnants

Outre les stars le plus souvent issues des eaux tropicales – la raie, l'hippocampe ou encore les poissons clowns ou chirurgiens, rendus célèbres par un Disney  –, la visite permet de découvrir toute une série d’espèces dont certaines sont impossibles à observer à l'état naturel comme, par exemple, les anguilles jardinières.  

Savez-vous que les poissons-éléphants, qui évoluent souvent dans une végétation dense dans des eaux troubles, pallient le manque de perception visuelle en émettant des signaux électriques de faible puissance de manière rythmée, qui leur permettent de s’orienter, d’éviter les obstacles, de trouver leurs proies et de communiquer. Les signaux captés dans le bassin où ils évoluent sont transformés en son et lumière pour permettre aux visiteurs de les percevoir.

Savez-vous que le poisson-clown peut changer de sexe ? Son corps est recouvert d'un épais mucus qui le rend insensible au poison mortel des tentacules de l'anémone de mer. Il peut ainsi y vivre à l'abri des prédateurs. Quand deux mâles dominants s'installent dans une anémone, l'un des deux devient plus grand et plus gros et se transforme en femelle, pour que le couple puisse se reproduire ! 

Savez-vous que le poulpe est capable de changer de couleur ? Il a de nombreux chromatophores dans la peau. Grâce à ça, il peut se camoufler, ou effrayer un prédateur, très rapidement. Sa peau peut aussi se couvrir de protubérances pour qu'il ressemble à une pierre recouverte d’algues. Face au danger, il projette un nuage d'encre qui prend une forme de poulpe. Quand le prédateur s'en approche, son odorat est perturbé. Cela laisse quelques précieuses secondes au poulpe pour disparaître... Les chercheurs étudient beaucoup les poulpes et plus particulièrement leur cerveau. Des expériences ont montré qu'ils sont capables par exemple d'ouvrir des récipients dans lesquels se trouvent des proies et de mémoriser cette technique. 

Avec toutes ces différentes espèces, l’Aquarium nous propose de franchir le miroir de la surface, qui nous isole des trois quarts de notre planète, situés dessous, et de découvrir un véritable écosystème, fascinant, à protéger.

Le Muséum et la salle TréZOOr resteront ouverts

Du 7 septembre au 16 octobre 2020, des travaux de réfection des sols de l’amphithéâtre situé juste au-dessus de l’Aquarium, vont empêcher toute visite. Cependant, le Musée de zoologie, avec sa très riche collection de squelettes et de spécimens naturalisés reste accessible, de même que la superbe salle TréZOOr, où on peut admirer, entre autres, les collections de modèles embryologiques en cire de Ziegler, d’autres modèles en cire d’invertébrés et la splendide collection d’anémones de mer, méduses et polypes réalisés en verre par les Blaschka à la fin du XIXe siècle. Tous ces modèles sont classés trésors de la Fédération Wallonie-Bruxelles.  Et pendant les travaux, le tarif d’entrée sera réduit de 50% !

Le site de l’Aquarium-Muséum

Mesures COVID

Partagez cette news