Se réorienter – Pourquoi ? Comment ?


vid-img-1
Youtube
Début d’année un peu difficile ou bien loin de ce que l’on imaginait, stress lié aux examens, résultats décevants, intérêt et motivation en baisse… Chacun peut être amené, un jour ou l’autre dans son parcours, à douter de son choix, voire à envisager une réorientation.

Pour prendre alors une bonne décision, mieux vaut éviter toute précipitation et prendre le temps d’analyser la situation ! Les conseils ci-dessous vous aideront à décider de poursuivre ou de vous réorienter avec un maximum de sérénité.

1.    Faites le point sur votre choix actuel

Commencez par préciser les raisons de vos doutes et par déterminer leur ampleur.

Listez les raisons pour lesquelles vous aviez choisi les études en question ainsi que les éléments à l’origine de vos doutes. Une fois le problème bien défini, il sera plus facile de déterminer si vous réorienter est effectivement la solution. Si vous ne remettez pas en cause votre intérêt pour la matière ni vos aptitudes, le changement ne doit pas porter sur les études, mais plutôt sur votre façon de vous y prendre et de vous investir dans ces études. Par exemple, en cas de doutes liés à des difficultés d’adaptation au système ou aux exigences, faire le point sur votre méthode de travail avec l’aide du Service Guidance Etude vous permettra de mieux évaluer la taille du défi à relever. Et si vos doutes sont liés à un choix un peu trop rapide, sans disposer de suffisamment d’informations sur les études ou sur les professions à la clé, il n’est jamais trop tard pour vous renseigner ! Par contre, si votre choix est remis en cause, si vous avez l’obligation de vous réorienter ou si vous cherchez un plan B au cas où les choses ne se passeraient pas comme vous l’espérez, passez à l’étape suivante !

2.    Faites ou refaites le point sur vous-même

Reprécisez ici les bases sur lesquelles appuyer votre nouveau choix, un choix qui vous correspondra.

Caractère, tempérament, goûts, centres d’intérêt, compétences et aptitudes… Listez l’ensemble des éléments qui définissent qui vous êtes, ce que vous aimez et de quoi vous êtes capable, en vous référant à votre passé scolaire (études secondaires) et académique (expérience[s] dans le supérieur), à vos loisirs, ainsi qu’à votre façon d’être en famille ou avec vos amis. Demander à vos proches ce qu’ils en pensent vous aidera à prendre un peu de recul.

3.    Définissez vos attentes pour l’avenir

Assurez-vous d’un projet qui vous corresponde à plus ou moins long terme.

Tirez profit de votre expérience pour déterminer les caractéristiques que des études devraient avoir pour vous convenir. Projetez-vous ensuite quelques années plus tard et construisez-vous un métier sur mesure, idéal, en précisant les éléments qui le composeraient : objectif, tâches à accomplir, matériel ou méthode à utiliser, cadre dans lequel travailler. Vous aurez ainsi déterminé les critères à prendre en compte pour évaluer l’adéquation des pistes de réorientation que vous allez envisager, au niveau des études comme des professions à la clé. 

4.    Elargissez vos horizons

Repérez l’ensemble des études supérieures susceptibles de vous intéresser.

Vous trouverez, sur mesetudes.be, l’ensemble de l’offre d’études supérieures en Fédération Wallonie-Bruxelles, présentées par domaine, zone géographique, type d’établissement, type d’études… Difficile d’effectuer une première sélection ? Référez-vous au répertoire complet ou au répertoire ULiège que nous avons réalisés afin de vous permettre de dégager les pistes en lien avec vos centres d’intérêt.

5.    Evaluez chacune des pistes identifiées

Informez-vous sur les études et sur les métiers, analysez, classez.
Programme de cours, prérequis, compétences nécessaires, conditions d’accès éventuelles… Pour chaque cursus envisagé, dressez la liste des éléments positifs et des éléments négatifs. Renseignez-vous aussi sur les débouchés pour voir dans quelle mesure ils se rapprochent de votre idéal tout en vous méfiant de l’image que vous vous en faites a priori. Erronée ou trop partielle, cette dernière pourrait vous conduire à une mauvaise décision. Assurez-vous donc de bien vous représenter le profil de la fonction, les tâches à y accomplir au quotidien, les différents milieux dans lesquels exercer. Enfin, classez les pistes les plus intéressantes en leur attribuant une note pour mieux les départager, celle obtenant le score le plus élevé étant la piste à privilégier pour vous réorienter.

6.    Prenez un peu de recul

Soumettez votre principale piste à la critique.

Demandez à vos proches s’ils pensent que la piste retenue vous correspond, au niveau des études comme des métiers qui en découlent et, quelle que soit leur réponse, de justifier leur position. Vous pourrez ainsi juger de la pertinence de leurs arguments et décider de revoir ou non votre classement. Quoi qu’il en soit, vous aurez enrichi votre réflexion. Il ne restera plus alors qu’à faire le lien avec votre situation au cas où certaines dispenses pourraient être envisagées et à définir la façon dont vous allez aborder ce nouveau défi ! 

En savoir + sur le Service Orientation Universitaire

Partagez cette news