Infrastructures et équipements

Le Gouvernement Wallon octroie un financement de 7,4 Mi€ au Centre Spatial de Liège pour développer le projet FOCAL 7


Dans Recherche Entreprises et Innovation
Intégration du Satellite Aeolus avec son instrument Aladin dans Focal 5. Courtesy ADS, Essai Nov-Dec 2017, lancement en août 2018.

Sur proposition du Ministre de la Recherche et de l’Innovation Willy BORSUS, le Gouvernement Wallon vient d’octroyer au Centre Spatial de Liège (CSL), centre de recherche de l’Université de Liège, une subvention d’aide à la recherche d’un montant de 7,4 millions d’euros afin d’agrandir ses infrastructures et accueillir FOCAL 7, une nouvelle cuve d’essais à vide de 7 mètres de diamètre et de 12 mètres de long dans un environnement ultra propre.

D

epuis plus de 50 ans, le Centre spatial de Liège (CSL), centre de recherche de l'Université de Liège, a acquis une expérience dans la calibration et la caractérisation d’instruments optiques en condition de vide thermique reconnue au niveau international et est devenu une référence mondiale dans ce domaine. Les tests de calibration en environnement de vide thermique étant très souvent une des dernières étapes dans un projet spatial, la qualité des services que peut offrir le CSL aux industriels est de première importance

La croissance du secteur industriel spatial et l'importance de la disponibilité de moyens d'essais spécifiques impliquent qu’une augmentation des capacités - en termes de moyens d'essais disponibles en Europe  -  est nécessaire pour les principaux acteurs industriels du secteur tels que Airbus, OHB ou encore Thales Alenia Space, de même que pour l'Agence Spatiale Européenne (ESA). Airbus a d’ailleurs indiqué récemment que sa préférence pour mettre en place ces moyens supplémentaires serait au CSL, reconnu pour sa compétence et son expérience dans le domaine. La prolongation pour une période de 3 ans de l’accord de coopération avec Airbus, initié en 2000, en est la preuve évidente.

En tant que centre de recherche universitaire, le CSL doit disposer d'équipements à la pointe de la technologie afin de pouvoir mener à bien les futurs projets de recherche et développement spatiaux et relever les défis techniques liés à ceux-ci.  Le CSL devait donc considérer cette situation comme une opportunité de pouvoir aujourd’hui adapter et agrandir ses infrastructures de recherche et de test afin de continuer à soutenir l'industrie avec des services et des produits de qualité, répondant aux exigences sans cesse plus poussées du domaine spatial.

Un projet, porté par Benoit Marquet, Chef de Projet et Coordinateur des projets au CSL), et une équipe de spécialistes du CSL,  a été démarré en 2019 afin de définir le contenu technique qui devait être réalisé.  Celui-ci  s’articule autour de deux axes :

  • L’extension des salles blanches afin de réorganiser les activités d’essais dans les cuves à vide et de disposer d'espaces de travail dédiés et adaptés aux systèmes optiques et aux activités de recherches et développement des laboratoires.
  • L’installation d’une nouvelle cuve à vide de grande taille (7 mètres de diamètre), afin de répondre aux besoins des futures missions et venir en support aux cuves existantes dont le planning d'occupation est aujourd'hui déjà rempli. Cette cuve permettra de simuler l'environnement spatial pour tester, par exemple, des satellites.

Le Gouvernement Wallon, sur proposition de Monsieur Willy Borsus, Ministre de la Recherche et de l’Innovation, vient d’annoncer l’octroi d’une subvention de 7,4 Mi€ en faveur du CSL. Un financement important qui contribuera largement à la réalisation du projet en couvrant l'acquisition de l'équipement cuve à vide Focal-7.

Cette subvention est évidemment un apport très important et fait partie d'un ensemble de cofinancements qui devront permettre de couvrir l'entièreté du budget nécessaire à la réalisation du projet.  Le CSL bénéficie également d'un soutien très fort au niveau fédéral à travers la politique scientifique (BELSPO) qui dépend du cabinet du Ministre Dermine.  Un subside national de 5 Mi€ avait déjà été alloué au projet du CSL et voté lors de la dernière conférence ministérielle de l'ESA à Séville en novembre 2019.  L'ESA est également un autre sponsor important étant donné l'utilité qu'aura cette nouvelle cuve à vide pour de nombreux projets spatiaux européens.

Cette installation sera très utile pour les futurs projets spatiaux en observation de la Terre et pour les missions scientifiques de grande envergure.  En observation de la Terre, le CSL est notamment impliqué dans les missions Copernicus.  Celles-ci fournissent les instruments spatiaux nécessaires à l'Europe dans sa gestion de ses ressources et pour la surveillance environnementale en terme de pollution et de gestion des émissions de gaz à effet de serre. D'autres part, les missions scientifiques nécessitent toujours le développement d'instruments inédits et aux performances jamais réalisées.  La vérification des performances de ces instruments demande donc des installations spécifiques et très souvent, des tests dans des conditions de température extrêmes.  La taille des instruments scientifiques (télescopes d'observation par exemple) ne cesse aussi d'augmenter et nécessite des installations d'essai de plus grande dimension.

Autour de cette grande cuve Focal-7, le projet comprend également l'extension et la modernisation des espaces de travail en salle blanche nécessaires pour la réalisation des projets de recherche et développement du CSL.  Un grand nombre de projets sont en effet réalisés comme service à l'industrie ou en collaboration avec l'industrie, que ce soit au niveau Wallon, Belge et international.  Autour des projet spatiaux, les différents laboratoires du CSL ont développé des expertises qui s'avèrent aujourd'hui très utiles dans de nombreux domaines d'application, même en dehors du domaine spatial.  Outre la réalisation de cette nouvelle cuve Focal-7, le projet d'extension du CSL vise donc aussi à renforcer et développer ces activités de recherche technologique.

La disponibilité des nouvelles installations du CSL est prévue pour 2023.

Focal7 CSL

Partagez cette news