Prix scientifiques

Quatre chercheurs de l’ULiège lauréats de prix de l’Académie Royale de Belgique


De gauche à droite : Shohei Aoki, Emmanuel Jehin, Nicolas Magain et Andy Chevigné

Chercheurs en facultés des Sciences et de Médecine de l’Université de Liège, Shohei Aoki, Emmanuel Jehin, Nicolas Magain et Andy Chevigné viennent de se voir attribuer un des quinze prix de la Classe des Sciences de l’Académie Royale de Belgique. Une reconnaissance qui vient souligner la qualité de leur travail, chacun dans leur domaine de recherche.

Shohei Aoki, lauréat du Prix Baron Nicolet

Shohei Aoki est planétologue et chargé de recherches F.R.S.-FNRS au Laboratoire de Physique Atmosphérique et Planétaire (STAR Institute / Faculté des sciences) et collabore également avec l'Institut royal d'Aéronomie spatiale de Belgique (IASB-BIRA). Ses travaux de recherche portent sur l’étude d’atmosphères des planètes telluriques, telles que Mars et Vénus. Il étudie plus particulièrement l'atmosphère de Mars à l'aide d'instruments embarqués sur des orbiteurs et des télescopes au sol afin de comprendre son climat, sa dynamique, sa chimie et son évolution.  Shohei Aoki est co-investigateur de l'instrument NOMAD à bord de l'orbiteur ESA ExoMars Trace Gas, de l'instrument PFS à bord de l'ESA Mars Express et de l'instrument MIRS à bord du JAXA Martian Moons eXploration. Il a également mené des campagnes d'observation de Mars et de Vénus par les télescopes Subaru, IRTF, SOFIA et ALMA.

Créé en 1998, le prix Baron Nicolet est décerné à un chercheur de renommée internationale qui se s’est particulièrement distingué dans le domaine de l’aéronomie.

Emmanuël Jehin, lauréat du prix Édouard Mailly

Emmanuel Jehin est astrophysicien et maître de recherches F.R.S.-FNRS au sein du laboratoire OrCA – Origines Cosmologiques et Astrophysiques (STAR Institute / Facultés des Sciences). Il donne également cours aux étudiants du Master en Sciences Spatiales de l’ULiège. Emmanuël Jehin est spécialiste de l'étude des petits corps du système solaire, et plus particulièrement des comètes. Il est responsable du projet comètes et astéroïdes au sein du projet TRAPPIST (TRAnsiting Planets et PlanetesImals Small Telescopes). Passionné par les étoiles depuis son plus jeune âge, il est très impliqué dans la vulgarisation de l'astronomie, notamment auprès des jeunes et au sein du Groupe Astronomie de Spa qu'il préside.

Créé en 1892, le prix Edouard Mailly est attribué à un chercheur en astronomie ou à toute personne qui, par ses écrits ou ses conférences, aura contribué à répandre le goût et la connaissance de cette science. Emmanuel Jehin a été désigné pour la qualité de son dossier scientifique, d'une part, et ses nombreuses contributions relatives à la vulgarisation de l'astronomie, d’autre part.

Nicolas Magain, lauréat du prix Adjuvant Hubert Lefèvre

Nicolas Magain est chercheur et chargé de cours au département de Biologie, écologie et évolution (InBios / Faculté des Sciences). Ses recherches portent sur l’étude des symbioses - principalement les lichens - des points de vue évolutif, écologique et génomique. Ses recherches ont permis la découverte de grandes variations dans la spécificité de ces interactions, de même que de nombreuses espèces inconnues.

Créé en 1923, le prix Adjuvant Hubert Lefèvre récompense un travail original de botanique ou qui a permis de faciliter des recherches en botanique. Nicolas Magain reçoit ce prix pour ses travaux consacrés à l’évolution des symbioses entre champignons et cyanobactéries chez les lichens.

Andy Chevigné, lauréat du prix du Fonds Léon et Henri Fredericq

Le Dr Andy Chevigné a obtenu son doctorat en biochimie du Centre d’Ingénierie des Protéines de l’Université de Liège en 2008. Il rejoint ensuite le Laboratoire de Rétrovirologie du Luxembourg Institute of Health (LIH) et dirige depuis 2012 le groupe d’Immuno-Pharmacology and Interactomics au sein du Département d’Infection et Immunité du LIH. Spécialiste des récepteurs couplés aux protéines G (GPCR), il est également chargé de cours adjoint à la Faculté de Médecine de l’Université de Liège.

Créé en 1969, le prix Fonds Léon et Henri Fredericq est décerné à un chercheur qui se sera particulièrement distingué par des recherches originales dans le domaine de la physiologie de tous les organismes ou dans celui des sciences apparentées, telles que la biologie moléculaire, la biochimie, la biophysique, la pharmacodynamie, etc. Andy Chevigné se voit attribuer ce prix pour ses travaux sur le mécanisme d'activation des allergènes majeurs des acariens de poussières et les mécanismes d'activation et de régulation des récepteurs couplés aux protéines G (GPCRs).

Partagez cette news