Enquête

Quelles substances toxiques dans votre tasse de café ? Aidez-nous à l’évaluer !


Dans Recherche

L’Université de Liège et l’Université de Gand lancent une vaste enquête portant sur la consommation de café afin d’évaluer l’exposition aux furanes et alkylfuranes des buveurs de cafés réguliers ou occasionnels. Une enquête anonyme, sous forme de questionnaire, qui s’adresse aux 18 ans et plus résidants en Belgique.

Répondre à l’enquête (durée estimée : 10 minutes)

C

ette enquête, réalisée dans le cadre d’un projet de recherche financé par le SPF santé publique, sécurité de la chaîne alimentaire et environnement et coordonné par le Pr Gauthier Eppe (Molsys / Faculté des Sciences) de l’ULiège, vise à analyser le niveau d’exposition aux furanes et alkylfuranes, des substances chimiques toxiques que l’on trouve en très petites quantités dans certains aliments, comme le café, avec des degrés différents en fonction de la forme de consommation et de la marque.

"Le furane et l'alkylfurane endommagent le matériel génétique. Ce faisant, ils pourraient provoquer un cancer", explique le professeur Bruno De Meulenaer (UGhent). "Dans le cas du café, ces composants se forment lors de la torréfaction des grains et se retrouvent dans votre tasse de café. Cela ne signifie pas pour autant que vous aurez un cancer, car la toxicité dépend du type de café et du processus de torréfaction. En tant que buveur d'un certain type de café, vous ingérez plus ou moins de ces composants. Le but de cette enquête est d'en estimer l'exposition, conclut le professeur Claude Saegermans (ULiège).

Ces substances étant également présentes dans le tabac, l’enquête contient quelques questions sur sa consommation. Entièrement anonyme, cette enquête s’adresse à toute personne de 18 ans ou plus résidant en Belgique et est disponible en français, néerlandais et anglais. Les données transmises seront collectées et analysées par l'Unité de Recherche en Épidémiologie et Analyse de risques (Faculté de Médecine vétérinaire) de l’Université de Liège. 

Contacts

Claude Saegerman (Université de Liège)

Bruno De Meulenaer (Université de Gand)

Partagez cette news