Prix littéraire

Vinciane Despret, lauréate du Grand Prix Moron


Dans Prix, bourses et distinctions
Photo : ©JLWertz / ULiège

Vinciane Despret, philosophe des sciences à la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université de Liège vient de se voir attribuer le Grand Prix Moron 2021. Décerné par l’Académie française, ce prix récompense l’auteur d’un ouvrage ou d’une œuvre favorisant une nouvelle éthique. Félicitations !

L'Académie française vient de dévoiler les lauréats de ses prix 2021. Parmi eux, quelques belges, mais surtout Vinciane Despret, philosophe des sciences au sein de l'unité de recherhes TRAVERSES de l’ULiège. Créé en 1987, le Grand Prix Moron récompense « l’auteur français d’un ouvrage ou d’une œuvre favorisant une nouvelle éthique ». Déjà récompensée par de nombreux prix, Vinciane Despret reçoit celui-ci pour l’ensemble de son œuvre. En mars 2019 Vinciane Despret avait été récompensée par l’Académie Royale de Belgique pour son ouvrage "Au Bonheur des morts".

Auteur prolixe d’articles, de conférences et de contributions diverses – sans oublier ses divers enseignements – Vinciane Despret a assuré le commissariat de la grande exposition Bêtes et hommes, à la Grande halle de La Villette, à Paris. Elle s'est également vu décerner des prix prestigieux comme le prix des humanités scientifiques octroyé par sciences Po, à Paris, en septembre 2008 et le prix du Fonds international Wernaers pour la recherche et la diffusion des connaissances. Esprit perpétuellement en éveil, très intéressée à l’occasion par la stratégie du «contre-pied», Vinciane Despret entend aborder désormais une question d’apparence saugrenue, paradoxale – peut-être même un tabou. «Comment les gens définissent-ils les relations possibles avec des êtres caractérisés par de tout autres modes de présence et d’existence que sont les personnes décédées ? Et comment explorent-ils avec perplexité les registres possibles pour penser l’action, l’influence, l’absence et la présence des morts ?» se demande-t-elle. Revenant par ce biais à l’anthropologie des humains, elle espère, souligne-t-elle, «étudier les modalités d’entrée en relation avec les morts, bien plus diverses que ce que la doxa traditionnelle des psy veut bien le laisser entendre».

consulter Les publications de Vinciane despret sur orbi

Partagez cette news