Institution

Portrait de Grégory Jemine

Mise à l'honneur des nouveaux chargés de cours 2021-2022



Chargé de cours en Transitional labour markets and labour relations

Pourriez-vous décrire brièvement votre parcours ?

Après un master en Gestion des Ressources Humaines, j’ai rédigé une thèse en sciences politiques et sociales sur les processus décisionnels sous-tendant les projets organisationnels de « New Ways of Working ». Au cours de mon parcours doctoral – j’ai été chercheur-visiteur à l’Université de Twente (Pays-Bas) - j’ai développé une expertise de recherche en matière de légitimation de l’innovation, de négociation et de jeux de pouvoir, ainsi que de gestion de projets.

J’ai ensuite rejoint, en tant que chercheur postdoctoral, un projet de recherche EOS (FNRS) sur les nouvelles formes de soutenabilité des carrières. J’ai notamment travaillé sur l’évolution de carrière des travailleurs dits “au projet” (project workers) et sur les adaptations des politiques RH des organisations face aux nouvelles formes d’emploi. Par ailleurs j’ai poursuivi mes travaux sur la digitalisation et la diffusion des innovations technologiques dans les entreprises.

Depuis le 1er septembre 2021, je suis chargé de cours à HEC-Liège, au sein du département de Management et titulaire de cours sur le dialogue social, sur la gestion des compétences dans les entreprises, et sur les nouvelles formes d’organisation et d’emploi. En termes de recherche, je poursuis des travaux sur la digitalisation, sur le travail au projet et ses implications, et sur les relations sociales et les processus de négociation collective.

Quelle est votre conception du rôle d’un enseignant universitaire ? Comment envisagez-vous l’articulation entre l’enseignement et la recherche/la pratique clinique ?

À une époque où les contenus sont de plus en plus massivement diffusés et accessibles en ligne, j’ estime que la valeur ajoutée de l’enseignant réside plus que jamais dans sa capacité à susciter l’intérêt des étudiants et à développer leur esprit critique. Ceci requiert une innovation constante dans les dispositifs pédagogiques, une attention soutenue accordée aux étudiants et à leurs attentes, ainsi que des ajustements permanents dans les outils et techniques d’enseignement. C’est à ces conditions que l’enseignement universitaire pourra préparer au mieux les étudiants à leur future vie professionnelle.

L’activité de recherche est, selon moi, au fondement même de la légitimité de l’enseignant. C’est au-travers de cette activité de recherche qu’il est en mesure d’illustrer ses cours par des exemples contemporains et empiriquement ancrés et de dispenser des enseignements de qualité. La rigueur réflexive et le sens critique qui sont à la base de l’activité de recherche se retrouvent par ailleurs au cœur des enseignements dispensés. Plus que complémentaires, enseignement et recherche s’avèrent être en continuelle co-construction et se renforcent mutuellement.

Contact

Grégory Jemine

Partager cette news