Des tests aérodynamiques pour améliorer la performance des sportifs de haut niveau


Dans Recherche

Ces 14, 15 et 16 juin, l’Université de Liège accueille plusieurs sportifs belges francophones de haut niveau (athlétisme en chaise roulante, handbike, triathlon) afin d’effectuer avec eux divers tests en aérodynamisme au sein du Wind Tunnel Lab (Soufflerie aérodynamique) de l’ULiège sur le campus du Sart Tilman.

Ce mardi 14 juin, c’est Roger Habsch, sprinter sur 100 et 200 mètres en chaise roulante, double médaillé de bronze aux Paralympiques de Tokyo en 2020, lançait cette série de tests menés avec les équipes de Thomas Andrianne (Soufflerie aérodynamique) et Cédric Schwartz (Laboratoire d’Analyse du Mouvement) à l’ULiège.

L’ULiège est l’une des trois universités membres du Centre d’Aide à la Performance Sportive (CAPS) chargé du suivi des sportifs de haut niveau en Fédération Wallonie-Bruxelles. Au sein du CAPS, l’ULiège est plus particulièrement spécialisée en isocinétisme (évaluation et rééducation de la puissance musculaire, prévention des blessures) et dans les aspects biomécaniques des évaluations des sportifs de haut niveau.

Une collaboration unique en Wallonie entre le Laboratoire d’Analyse du Mouvement et le Wind Tunnel Lab (Soufflerie aérodynamique) de l’ULiège est mise en place de manière à évaluer simultanément les aspects biomécaniques (gestuel, technique du sportif) et aérodynamiques, le but étant de proposer le compromis optimal pour la performance du sportif.

Si l’aérodynamisme est une composante importante de la performance, elle est encore peu évaluée chez les sportifs belges francophones de haut niveau. Pourtant, à titre d’exemple, à 40 km/h, 90% de l’énergie du sportif est dépensée pour contrer la résistance aérodynamique.

Le Laboratoire d’Analyse du Mouvement et le Wind Tunnel Lab (Soufflerie aérodynamique) ont travaillé ces derniers mois à la mise au point de tests aérodynamiques spécifiquement adaptés aux sportifs de haut niveau dans plusieurs disciplines (sprint en chaise, triathlon, cyclisme, handbike). Il s’agit d’étudier les effets de la posture sur la traînée (perte de performances).

L’expérience des équipes de l’ULiège n’est plus à démontrer. Antérieurement, elles ont travaillé sur l’évaluation des positions sur le vélo de coureurs du peloton cycliste professionnel. À ce moment, il s’agissait de travailler à partir de modèles réduits. Cette fois, par contre, les « vrais » sportifs prennent directement position à l’intérieur du tunnel de vent de la Faculté des Sciences Appliquées sur le campus du Sart Tilman.

Les tests effectués avec la participation des sportifs soutenus par la Fédération Wallonie-Bruxelles s’inscrivent dans le prolongement d’une collaboration originale à l’intersection des sciences médicales, de la motricité et de l’ingénieur. Outre Roger Habsch, Jean-François Deberg, Maxime Hordies (handbike) et Christophe De Keyser (triathlon) viennent améliorer cette semaine leurs performances aérodynamiques à l’ULiège.

WIND TUNNEL LAB (SOUFFLERIE AÉRODYNAMIQUE)

LABORATOIRE DU MOUVEMENT HUMAIN

Contacts

Thomas Andrianne

Cédric Schwartz

Partagez cette news