La Faculté de Médecine vétérinaire de l’ULiège accréditée par l’AEEEV


Dans Enseignement

Début juillet 2022, la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Valérie Glatigny, confirmait la bonne nouvelle : la Faculté de Médecine vétérinaire de l’Université de Liège était à nouveau accréditée par l’Association des Établissements Européens d’Enseignement Vétérinaires (AEEEV).

Si ce label de qualité européen n’a aucune valeur juridique et contraignante pour l’obtention du diplôme ou l’accès à la profession dans la plupart des pays européens, il est un « must » pour toute faculté de médecine vétérinaire en Europe. C’est une question de réputation, de visibilité internationale et d’opportunités de collaborations. Ne pas être accrédité peut néanmoins avoir certaines conséquences pratiques pour l’accès à des formations de spécialisation à l’étranger, certaines universités refusant l’inscription à leurs doctorats, internats et résidences à des étudiants diplômés de facultés non accréditées.

Pour rappel, la Faculté de Médecine vétérinaire de l’ULiège est la seule en Belgique francophone à organiser le cursus complet des études. Si le bachelier est organisé par quatre universités (ULiège, UNamur, UCLouvain, ULB), seule l’ULiège accueille les étudiants pour la formation clinique durant les trois années de master, au cours desquelles les étudiants sont mis au contact de la clientèle et apportent des soins à l’animal malade au sein des cliniques et des hospitalisations.

La principale raison pour laquelle la Faculté de Médecine vétérinaire de l’ULiège avait perdu ce précieux label en 2019 était le mauvais taux d’encadrement de la population étudiante ainsi que le faible ratio du nombre de cas cliniques par étudiant, conséquences d’un nombre trop élevé d’inscriptions d’étudiants belges et européens, essentiellement français. Selon les normes de l’AEEEV, un étudiant doit avoir été en contact avec au moins 42 animaux de compagnie malades lors de l’obtention de son diplôme ; ce ratio était tombé à 33 il y a quelques années à l’ULiège.

Depuis l’instauration, en 2017, d’un concours en fin de première année (Bloc 1) de bachelier, avec quotas d’étudiants pouvant poursuivre en Bloc 2 (279 attestations pour l’ensemble de la FWB, dont 94 pour l’ULiège en 2022-2023), la situation est en voie de résolution. Mais en 2019, les experts européens de l’AEEEV justifiaient notamment leur recommandation de suspendre l’accréditation de la Faculté en raison de l’incertitude sur le devenir de ces dispositions décrétales, prévues à ce moment-là pour une période probatoire de trois ans.

Ces incertitudes ont depuis lors été levées, le décret actuel ne limitant plus la durée d’organisation du concours, une avancée dont les experts ont bien pris note lors de leur nouvelle visite à la Faculté au début de l’année 2022.

En outre, le soutien financier de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de l’ULiège (crédits dits exceptionnels), a permis d’augmenter l’encadrement des étudiants essentiellement dans les activités pratiques et cliniques.

D’autres initiatives ont également satisfait voire impressionné les experts européens, comme le détaille la Pr Tatiana Art, désormais Doyenne de la Faculté, en charge des relations avec l’AEEEV.

Traçabilité

« Nous avons mis en place un système de traçabilité des activités cliniques de chaque étudiant. Ce programme particulièrement performant a été développé complètement en interne et beaucoup nous l’envient déjà dans d’autres facultés vétérinaires… ou autres. Les étudiants génèrent un QR Code validé par l’enseignant vétérinaire au terme de chaque cas clinique traité : c’est très facile, instantané et cela permet de garder très précisément la trace de chaque animal vu par un étudiant, à quelle date, pour quel acte thérapeutique, etc., et ce tout au long de son cursus. »

Skill Lab

« Nous sommes particulièrement fiers aussi du développement du laboratoire de simulation (Skill Lab), un nouvel outil pédagogique installé dans les locaux de l’ancienne clinique vétérinaire universitaire. Les étudiants ont là l’occasion de s’exercer à tout moment à l’apprentissage de gestes techniques et thérapeutiques de base ou plus complexes (des ponctions, des anesthésies, des sutures, des mises-bas, des stérilisations,…) sur des mannequins d’animaux ou des animaux en peluche… Il y a aussi un cabinet vétérinaire pour simuler des consultations et se former à la communication avec les propriétaires, qui peut parfois s’avérer difficile du point de vue émotionnel quand il faut annoncer une maladie grave, le coût d’un traitement ou la nécessité d’euthanasier un animal. »

La Pr Tatiana Art souligne aussi le travail remarquable du Réseau des Bibliothèques de l'ULiège, qui permet un accès aisé et rapide aux ressources documentaires, électroniques ou papier, grâce à quelques clics sur son portable.

La nouvelle clinique vétérinaire universitaire, fruit d’un investissement de 18 millions d’euros réalisé en 2019 avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, constituait déjà un équipement exceptionnel, unique en Belgique francophone, pour la qualité de la formation des futurs vétérinaires.

Enfin, la mise en place de critères objectifs pour l’évaluation des étudiants et la prise en compte des feed-backs de ceux-ci vers leurs professeurs (par le biais d’Evalens et d’enquêtes internes), dans un cercle vertueux « d’assurance qualité »,  ont été également saluées par les experts.

Remerciements

« Nos ‘retrouvailles’ avec l’accréditation de l’AEEEV clôturent un chapitre d’investissements importants et d’initiatives pédagogiques multiples qui ont nécessité ces dernières années de l’engagement et de la persévérance de nos ministres de l’enseignement supérieur, de nos autorités universitaires, de nos partenaires du monde vétérinaire et, bien sûr, de toute la communauté facultaire, en ce inclus nos étudiants qui doivent passer par l’épreuve stressante du concours de fin de BAC 1. Je tiens à remercier chacun et chacune pour le rôle tenu. »

 « Les efforts devront bien sûr être maintenus, car l’évaluation est un processus permanent, mais nous voyons l’avenir avec confiance au moment où nous nous apprêtons à fêter les 30 ans de l’installation de la Faculté de Médecine vétérinaire sur le campus du Sart Tilman. »

Contact

Tatiana Art

 
Photo ULiège © GlobalView

Partagez cette news