Conférence-débat

Iran : les aspirations de la jeunesse à la liberté

Regards et débat


Infos

Dates
26 novembre 2022
Lieu
Salle académique de l'ULiège
Place du 20-Août 7
4000 Liège
Voir la carte
Horaires
17:00
Prix
Entrée libre

Suite à la mort de l’Iranienne Mahsa Amini, 22 ans, décédée en détention après avoir été arrêtée pour non‐respect du code vestimentaire imposé aux femmes, les six universités de la Fédération Wallonie‐Bruxelles ont manifesté leur soutien fort aux citoyens iraniens qui défendent pacifiquement leurs droits.

Dans la foulée de cette prise de position, l’Université de Liège rassemble plusieurs intellectuel·les iranien·nes afin de sensibiliser l’opinion publique et offrir un espace de dialogue sur la situation dramatique en Iran.

Une conférence ouverte à toutes et tous :

Iran : les aspirations de la jeunesse à la liberté. Regards et débat

le samedi 26 novembre 2022 à 17h00
à la Salle académique de l’Université de Liège
(place du 20-Août 7, 4000 Liège)

Entrée libre | Conférence en français


Programme

  • Mot d’accueil de Mme Anne-Sophie Nyssen, Rectrice de l'ULiège
  • Table-ronde en présence de M. Hamid Babaei et d'un panel d’intellectuel·les iranien·nes, modérée par Luc Pire (Amnesty International) : 
    • Mme Fahimeh Ilghami, membre du comité central de la partie monarchie constitutionnelle
    • Mme Firouzeh Nahavandi, professeure à l'ULB et membre de l'Académie royale des sciences d'outre-mer
    • Mme Mahtab Ghorbani, militante de droits humains, écrivaine et poète habitant à Paris
    • Mme Yalda Parsajoo, chercheuse à l'ULB
    • M. Massoud Salari, écrivain habitant à Paris
    • M. Jonathan Piron, conseiller chez Etopia et enseignant à Helmo
    • M. Emile Franck, coordinateur des pays du golfe Persique chez Amnesty International Belgique Francophone
  • Intermèdes de musique traditionnelle iranienne et présentation des dessins de M. Behnam Mohammadi, caricaturiste critique envers le régime iranien, habitant en Belgique

Hamid Babaei, doctorant iranien à HEC Liège, avait été emprisonné injustement dans son pays suite à son refus d’espionner des étudiants iraniens vivant en Belgique. Il avait été libéré 6 ans plus tard, en août 2019.

Entre 2014 et 2019, de nombreuses initiatives avaient été prises par le groupe Liège Amnesty International et les universités francophones pour s’opposer à l’emprisonnement d'Hamid Babaei. Il souhaite aujourd’hui mener des actions de sensibilisation en faveur de la défense des droits humains en Iran. 


Photo : ©Behnam
Mohammadi

Partagez cet agenda