Soutien à la parentalité

Organisation d’une garderie pour faciliter la participation à certains événements


imgActu

Parce qu’il n’est pas toujours aisé, en tant que jeune chercheuse ou chercheur, de participer à des activités en soirée lorsqu’on est parent, le service de communication de l’ULiège a mis en place une garde d’enfants lors de deux récents événements : le FNRS Day et la Cérémonie de mise à l'honneur des Docteurs à Thèse.

Une initiative qui s’inscrit dans le cadre du plan d’action de soutien à la parentalité du Conseil Genre et Égalité de l’ULiège et dans la politique institutionnelle d’amélioration du Bien-être.

Plutôt inhabituelle au sein d’une université, cette action mise sur pied par la cellule événements du service de communication a nécessité l’aménagement d’une salle de classe pour l’occasion. Le CEREKI, structure de l’ULiège spécialisée dans la motricité et les activités pour tout-petits était en charge de la garde et de l’occupation des enfants âgés de 2 ans et demi et plus. Une puéricultrice agréée par l’ONE s’est quant à elle occupée des bébés âgés de moins de 30 mois.

Une initiative qui a été très appréciée, tant par les petits que les grands, et qui ne manquera donc pas d’être renouvelée à l’avenir ! 

Mesures proposées par le Conseil Genre et Égalité de l’ULiège, pour soutenir la parentalité :

  • Mise en œuvre d’une solution structurelle de crèche et de garderie pour la communauté universitaire
  • Congés du personnel liés à la parentalité ou aux soins
  • Mise en place d’un statut d’étudiant (futur) parent
  • Remplacement systématique en cas de congé de maternité ou de congé parental
  • Prolongation automatique des contrats de recherche en cas de maternité
  • Meilleure information des chefs et cheffes de service sur les droits – et les risques physiques, biologiques et chimiques – liés à la maternité et à l’allaitement.
  • Limitation des horaires de réunion pour faciliter la vie familiale.
  • Mise en place d’actions qui stimulent un changement de mentalité avec plus de flexibilité, plus de confiance et moins de stigmatisation vis-à-vis de la parentalité
  • Valorisation d’une répartition égalitaire des tâches liées à la charge d’enfants.
  • Aménagement systématique dans les bâtiments universitaires d’un local qui puisse servir de local d’allaitement
  • Facilitation de l’accès à l’information complète des parents et futurs parents en matière de procédures, de risques, de droits, de facilités, etc.
  • Mise en place d’une plateforme de contacts baby-sitting
  • Information sur les différents types de congés ou de diminutions d’horaires pour s’occuper d’un parent ou d’un enfant malade.
Photos : Julie Louis - ULiège

Partager cette news