Communiqué de presse

La FAO et l’ULiège annoncent un nouveau partenariat

Soutenir la subsistance des populations en Afrique francophone grâce à un échange des connaissances spécialisées en technologie


A vu des contributions précieuses et largement reconnues de l’Université de Liège (ULiège) dans la recherche scientifique et dans l’éducation, et en particulier dans les domaines touchant aux missions de la FAO, les deux institutions ont convenu d’officialiser un partenariat par le biais d’un Mémorandum d’Accord. Ce mémorandum s’accompagne d’un programme de travail sur trois ans, qui propose un cadre de coopération et qui vise généralement à soutenir la subsistance des populations en Afrique francophone.

La cérémonie de signature du Mémorandum d’Accord s’est tenue ce 3 octobre 2017 à Gembloux Agro-Bio Tech (ULiège), en présence de Mme Cristina Amaral, Directrice du Bureau de Liaison de la FAO en Belgique, et de M. Albert Corhay, Recteur de l’Université de Liège.

Des secteurs prioritaires

Ce nouveau partenariat concerne des domaines prioritaires spécifiques, identifiés par la FAO, l’ULiège et sa Faculté de Gembloux Agro-Bio Tech, sur lesquels ils ont déjà travaillé en collaboration. Ces secteurs clés comprennent le développement de compétences concernant les risques émergents de pandémies de zoonoses, sous la supervision One Health Initiative ; la mise en place d’un nouveau diplôme de Master à l’ULiège concernant la Gestion Intégrée des Risques liés à la Santé dans l’Hémisphère Sud ; une recherche commune concernant les liens entre le réchauffement climatique et les migrations, ainsi que son impact sur les populations rurales jeunes et l’agriculture ; l’étude de sources d’énergie renouvelables pour les populations déplacées, afin de réduire la déforestation et les émissions de gaz à effet de serre ; la prévention et la gestion des organismes nuisibles aux végétaux ainsi que des risques de maladie ; et enfin la promotion de solutions de sécurité alimentaire sur le long terme, grâce à un financement commun des programmes de doctorat concernant la paix et la subsistance, proposés au Centre pour les Partenariats et la Coopération au Développement de l’Université de Liège, à Kinshasa, en République Démocratique du Congo.

citation

Ce nouvel accord se base sur une vision commune de la conception d’actions internationales visant à mettre en place des systèmes agroalimentaires durables. La FAO espère que cet accord entrainera le développement de nouvelles actions dans ce domaine, ce qui sera crucial pour atteindre les Objectifs en matière de développement durable.

Cristina Amaral, Directrice du Bureau de Liaison de la FAO en Belgique

Bien que la FAO et Gembloux Agro-Bio Tech (ULiège) collaborent de manière bilatérale depuis 2016, la signature d’un accord opérationnel est un choix stratégique pour les deux institutions, qui devrait renforcer l’efficacité de leurs actions. Ce partenariat permettra aux parties de travailler dans un cadre qui peut s’adapter aux besoins internationaux, qui évoluent sans cesse, et leur permettra d’identifier de nouvelles manières d’atteindre les objectifs du Programme 2030 des Nations Unies pour le Développement Durable.

En reconnaissance de la contribution du Directeur Général de la FAO, José Graziano da Silva, pour le rôle qu’il a joué dans la conception d’une articulation entre la sécurité alimentaire et la résistance ou la réconciliation, l’Université de Liège lui a remis en juin 2016 un Doctorat honoris causa lors de la Conférence de Gembloux sur la Paix, les Conflits et la Sécurité Alimentaire.

À propos de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO)

Basée à Rome, en Italie, la FAO est une agence spécialisée du système des Nations Unies dont les Objectifs Stratégiques sont la lutte contre la famine, l’insécurité alimentaire et la malnutrition. L’organisation vise à rendre l’agriculture, l’exploitation forestière et la pêche plus productives et plus durables, à réduire la pauvreté dans les zones rurales, à permettre la mise en place de systèmes agricoles et agroalimentaires globalisés et efficaces, et à soutenir la résistance des moyens d’existence face aux menaces et aux crises. La FAO travaille en étroite collaboration avec un large ensemble de partenaires, afin d’aider les Etats membres à soutenir ces cinq Objectifs Stratégiques, qui permettent eux-mêmes d’atteindre les objectifs du Programme 2030 des Nations Unies pour le Développement Durable.

À propos de l’Université de Liège

L’ULiège est une université belge située à Liège. Fondée en 1817, il s’agit de la seule université publique aux cursus pluralistes et exhaustifs en Belgique francophone. L’ULiège comprend 11 Facultés qui couvrent un large ensemble de disciplines et qui travaillent au développement de nouvelles connaissances avec un réseau de plus de 600 institutions dans le monde. En 2009, la Faculté Gembloux Agro-Bio Tech a été intégrée à l’ULiège, apportant à l’université ses 150 ans d’excellence en enseignement et en recherche. Gembloux se consacre uniquement aux sciences de l’agronomie et au génie biologique, des disciplines de pointe pour le développement durable et l’innovation écologique. Ses étudiants se spécialisent dans quatre domaines des sciences de la vie : sciences et technologies environnementales, gestion des espaces forestiers et naturels, sciences de l’agronomie, et chimie et bio-industries.

Contacts

FAO
Mme Malene Arboe-Rasmussen
Responsable de la Communication
Bureau de Liaison de la FAO à Bruxelles
Malene.ArboeRasmussen@fao.org

Partagez cette news