Première mondiale au CSL

Grand succès pour les tests du satellite Aeolus au CSL


Le Centre Spatial de Liège vient de terminer avec succès la qualification finale de l’instrument Aladin (Atmospheric LAser Doppler INstrument) monté sur son satellite Aeolus. La campagne d’essais a été réalisée à la demande d’Airbus Defence and Space (ADS) avec le support actif du CSL.

L’instrument et le satellite sont arrivés fin mars 2017 au CSL. Ils seront lancés en juillet prochain. Aladin permettra d’obtenir une cartographie globale de la vitesse des vents, ce qui améliorera de façon significative les prévisions météorologiques et devrait contribuer à la recherche sur le réchauffement climatique.

L’essai a été extrêmement délicat et pointu en raison d’une part, de la présence couplée de l’instrument et de son satellite, et d’autre part, par l’utilisation d’un laser de très haute puissance. Il a mobilisé les compétences spécifiques du responsable du satellite (ADS-UK), du fournisseur de l’instrument (ADS Toulouse) et du Centre Spatial de Liège.

satellite-Aeolus-CSL-1000pxIMG 0347

©CSL

Les principaux constituants d’Aladin sont le laser d’émission en UV proche (355nm) pouvant émettre 80mJ en 25ns, soit une puissance pic de 3.2 MW, le télescope de 1.5m de diamètre et les spectromètres de détection de vitesse des molécules d’eau, d’air et des particules.

Les défis techniques furent nombreux, du développement du laser proprement-dit à l’éradication de la contamination en passant par l’optimisation des revêtements de surface et la stabilité des optiques.

Avec un laser conçu par une équipe italienne, un instrument développé par les Français, un satellite anglais, les spécialistes du CSL ont vécu une expérience unique et relevé de nombreux défis tant humains que techniques.

Les tests sous vide ont duré 50 jours, du 30 octobre au 19 décembre 2017, nécessitant une disponibilité de chaque instant et la vérification des moindres détails afin de valider les équipements. Grâce à cette disponibilité et aux compétences réunies au CSL, Airbus Defence and Space a pu valider les performances complètes de la mission, en condition de vol selon la fameuse maxime « Test As you fly ».

Pour la réalisation de cette campagne de tests, le CSL (Project Manager : Isabelle Domken) a mis à disposition des moyens logistiques dédicacés, il a garanti un environnement thermique stable et uniforme, ainsi qu’une propreté absolue et une stabilité mécanique remarquable.

Plus d’infos sur la mission Aeolus

Partagez cette news