ERC Starting Grant

Deux astrophysiciens de l’ULiège soutenus par le Conseil Européen de la Recherche afin de détecter des exoplanètes comparables à la Terre


Dans Recherche Communiqués de Presse

Deux jeunes astrophysiciens liégeois, Michaël Gillon et Olivier Absil, chercheurs qualifiés FRS-FNRS au Département d’Astrophysique, Géophysique et Océanographie de l’ULiège, ont été sélectionnés pour recevoir chacun une des très convoitées bourses ERC Starting Grant du Conseil Européen de la Recherche. Plus de 3,5 millions d’euros sont ainsi investis par l’Europe dans leurs projets de recherche qui, par des méthodes différentes et complémentaires, visent à percer un des grands mystères pour l’Homme : existe-t-il, en-dehors de notre système solaire, des planètes comparables à la Terre pouvant accueillir des formes de vie biologique ?

SPECULOOS – Search for habitable Planets EClipsing ULtra-cOOl Stars

Les étoiles ultra-froides : une occasion unique de recherche de vie au-delà de notre système solaire

La bourse ERC Starting Grant SPECULOOS (2M€) va permettre l’installation de deux nouveaux télescopes de l’ULg dans le désert de l’Atacama au Chili. Ces télescopes seront dévolus à la recherche de transits d’exoplanètes telluriques de tailles comparables à la Terre autour d’étoiles ultra-froides. Jusqu’à présent, aucun transit de ce type n’a été détecté alors que les étoiles ultra- froides, en raison de leur plus faible masse, taille, luminosité et température, augmentent les possibilités de détecter depuis la Terre, grâce à la technique des transits, les biosignatures atmosphériques d’exoplanètes habitables. L’intérêt et la validité de cette technique ont été démontrés par des études sur une cinquantaine d’étoiles ultra-froides menées par l’équipe des astrophysiciens de l’ULg au moyen du télescope TRAPPIST, également installé dans l’Atacama. La « première lumière » des télescopes SPECULOOS est programmée en 2015.

En savoir + sur SPECULOOS

VORTEX – Taking extrasolar planet imaging to a new level with vector vortex coronagraphy

Des vortex optiques en diamant pour photographier directement les exoplanètes

Photographier directement les exoplanètes est une tâche particulièrement compliquée, qui peut être comparée à la détection depuis la Belgique d’une luciole volant autour du phare du port d’Athènes. Des dispositifs spécifiques, appelés coronographes, doivent être utilisés pour atténuer l’aveuglante lumière de l’étoile et révéler la faible lumière provenant des planètes qui l’entourent. Le projet ERC Starting Grant VORTEX (1.5M€) vise à développer un type particulièrement prometteur de coronographe, basé sur un effet de vortex optique. En collaboration avec l’Université d'Uppsala (Suède), des réseaux microscopiques sont gravés sur des petites pastilles de diamant synthétique afin de créer de tels vortex dans le domaine infrarouge. Déjà en cours d’installation sur des très grands télescopes au Chili et aux Etats-Unis (sous forme de prototypes), ces coronographes permettront de photographier des exoplanètes avec une sensibilité inégalée, et de caractériser l’atmosphère de ces nouveaux mondes. Cette nouvelle technologie pourrait être la clef pour photographier les sœurs jumelles de la Terre avec les futurs télescopes géants (30-40m de diamètre) et les futurs télescopes spatiaux.

en savoir + sur VORTEX

ERC Starting Grants

Les bourses ERC Starting Grant sont très sélectives et financent des projets de recherche innovants de très haut niveau, stimulant l’excellence scientifique et la créativité de jeunes chercheurs (qui ont de deux à sept ans d’expérience après leur doctorat). C’est un des instruments majeurs du Conseil Européen de la Recherche pour promouvoir la recherche en Europe. Au total, 287 chercheurs en Europe ont été sélectionnés pour un ERC Starting Grant en 2013 pour un montant investi de l’ordre de 400 millions d’euros. Chaque projet sélectionné bénéficie d’un budget conséquent (de 1,5 à 2 millions d’euros) pour cinq ans maximum.

Dans le domaine « Physical Sciences & Engineering », un peu plus de 8% seulement des projets soumis lors de cet appel, dont les deux de l’ULiège, ont été sélectionnés (126 sur 1486). Olivier Absil et Michaël Gillon rejoignent ansi les quatre autres chercheurs de l’ULiège déjà bénéficiaire d’un ERC Starting Grant (Liesbet Geris, Emmanuelle Javaux, Gaëtan Kerschen et Alberto Borgès, Michel Georges bénéficiant, lui, d’un ERC Advanced Grant).

Partagez cette news