Le CSL à l'oeuvre dans le programme METOP-SG


In Research Business and Innovation

Après Aeolus et MTG (MeteoSat Third Generation), le CSL est de nouveau un contributeur actif aux prochaines prévisions météorologiques grâce à son implication majeure dans le programme METOP-SG et à son gain, coup sur coup, de deux gros contrats liés au développement de l’instrument allemand METimage.

Le programme MetOp-SG (Meteorological Operational Satellite - Second Generation) est constitué d’une série de 6 satellites météorologiques, développés conjointement par l’ESA et EUMETSAT, dont le premier lancement est prévu en 2021.

Ces 6 satellites (3 de type A et 3 de type B), emporteront chacun des imageurs, radiomètres et autres sounders dont le but principal sera de fournir à la communauté des prévisions météorologiques fiables pour les années à venir et remplacer la première génération de satellites METOP, arrivant tout doucement en fin de vie. L’enjeu est donc de première importance.

Parmi les divers instruments, citons :
 
Satellite METOG SG A (3 lancements)

METimage (DLR)
MWI (Microwave Imaging Radiometer), (ESA)
MWS (Microwave Sounder), (ESA)
IASI-NG (Infrared Atmospheric Sounder Interferometer-Next Generation), (CNES)
RO (Radio Occultation), (ESA)
3MI (Multi-view Multi-channel Multi-polarization Imager), (ESA)
Radiation Energy Radiometer (NOAA)
UVNS/Sentinel-5 (ESA/Copernicus)
Low Light Imager (NOAA)

Satellite METOG SG B (3 lancements)

ICI (Ice Cloud Imager), (ESA)
SCA (Scatterometer), (ESA)
RO (Radio Occultation), (ESA)
Argos-4 (Data Collection Service) (NOAA/CNES)
Search and Rescue (COSPAS-SARSAT)
Space Environment Monitor (NOAA)

Grâce aux compétences du CSL, reconnues dans le domaine de la calibration de charges utiles optiques, il a été choisi, après d’âpres négociations et grâce à la participation active et indispensable de nos experts, pour effectuer la calibration complète de deux instruments (METimage et 3MI) ainsi que les essais vibratoires de la structure ICI pour la SONACA.

METimage, développé par ADS GmbH pour le compte de la DLR (Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt, l’agence spatiale allemande) est un radiomètre multispectral qui fournira des informations sur la couverture nuageuse, sur les températures à la surface des océans et des continents ainsi que sur la distribution de vapeur dans l’atmosphère, à des précisions jamais atteintes jusqu’à présent. Cet instrument fonctionnera dans le visible et dans l’infrarouge jusqu’à environ 2300 nm.

Deux contrats de première importance ont été attribués, coup sur coup, au CSL, pour cet instrument spécifique.

Le premier de plus de 7M€ a été récemment conclu avec Airbus pour la calibration complète « on ground » de tous les modèles de vol. Un total de 400 jours sont vide est prévu dans la chambre à vide Focal 5, de 2019 à 2023 et le Kick Off officiel s’est tenu ce 22 février à Friedrichshafen, fief d’Airbus Allemagne !

Ce projet d’environ 35000 h devrait occuper les experts du CSL pendant plus de 5 ans.

Enfin, c’est ce 20 février dernier que les tous les diffuseurs de vol, éléments clé pour la calibration absolue des instruments en orbite, ont été attribués au CSL, preuve de la reconnaissance de ses compétences dans les mesures de propriétés de réflexion optique. Le challenge est énorme car l’équipe aura la lourde tâche de concevoir, fabriquer et surtout caractériser 14 diffuseurs pour une livraison prévue mi 2020.

Le travail ne fait que commencer et la motivation est énorme.

Contact

Christophe Grodent
Head Of Space Environmental Testing Program - Centre Spatial de Liège
Liège Science Park, Avenue Pré Aily - 4031 Angleur, Belgium
Tel: +32 4 382 46 00 - Fax: +32 4 367 56 13

Share this news