Enseignement

Raphaëlle Mattart, lauréate du prix 2019 du Corps Consulaire de la Province de Liège


Le Prix 2019 du Corps Consulaire de la Province de Liège a été décerné à Mme Raphaëlle Mattart, titulaire d’un master en Sciences politiques à l’ULiège, finalité Études européennes, pour son travail de fin d’études présenté en 2018, consacré à la perception de la culture au sein de l’Union Européenne

Comment la culture est-elle perçue dans l’UE depuis sa formalisation en tant que compétence d’appui dans le traité de Lisbonne ?
C’est la question posée par Raphaëlle MATTART, qui rappelle en préambule la maxime attribuée à Jean Monnet : « Si c’était à refaire, je commencerais par la culture ». Concept omniprésent mais difficile à cerner, renvoyant tour à tour à son aspect symbolique (valeurs, processus de vie partagés) ou économique, la culture est considérée du point de vue juridique en Europe comme une compétence d’appui, ce qui implique qu’elle reste l’apanage des États sauf lorsque la plus-value européenne est démontrée.

L’originalité du travail de Raphaëlle MATTART réside dans le fait d’avoir soumis une série de textes de traités, de programmes européens et d’entretiens réalisés avec des acteurs des dynamiques européennes à une matrice analytique évolutive combinant ces différentes conceptions de la culture. Au terme de ses observations, Raphaëlle Mattart a pu mettre en évidence que la culture au sein de l’UE ne se rapportait pas seulement à une capacité d’action telle qu’attribuée par la compétence d’appui mais qu’elle constituait aussi un élément fondamental de la construction du projet de communauté au sens politique du terme. « Dans cette configuration, conclut-elle, nous soutenons que la culture est perçue comme un concept, une capacité d’action, un référentiel de construction de projet, se rapportant d’une part, dans son aspect plus économique à une certaine capacité d’action issue de la compétence d’appui, d’autre part, dans son aspect symbolique à un référentiel issu de la compétence transversale dissimulée ». Ce concept créé par Raphaëlle Mattart renvoie à l’idée de compétence transversale mais non reconnue de manière formelle dans les traités européens.

Raphaëlle MATTART est actuellement chercheuse doctorante pour la nouvelle Chaire en Entreprises Familiales créée à HEC Liège, École de gestion de l’Université de Liège.

À propos du Prix du Corps Consulaire de la Province de Liège

Le prix institué par le Corps Consulaire de la Province de Liège est remis annuellement depuis 2001 et récompense un travail de 2e cycle réalisé à l’Université de Liège, portant sur des questions de «relations internationales, bilatérales ou multilatérales ». Il est doté d’un montant de 3.000 euros. L'objectif est de susciter et d'encourager chez de jeunes étudiants diplômés des vocations pour la vie diplomatique ou des carrières de recherche dans le domaine des relations internationales.

Le Prix du Corps Consulaire de la Province de Liège a été remis ce 26 juin 2019 au château de Colonster, en présence du recteur Pierre Wolper, des membres du Jury, présidé par le Pr Michel Hermans, et des représentants du Corps Consulaire de la Province de Liège.

Contacter la lauréate

Raphaëlle MATTART, raphaelle.mattart@uliege.be

PrixCorpsConsul2019-Large
 

Partagez cette news