Conférence

Au plus près de Jupiter


Infos

Dates
18 octobre 2019
Lieu
Centre Culturel Spa-Jalhay-Stoumont - Salle du Vinâve des Capucins
rue du Waux-Hall, 39
4900 Spa
Voir la carte
Horaires
Dès 20h
Prix
Entrée libre et gratuite

À l'invitation du Groupe Astronomie de Spa (GAS) Bertrand BONFOND invite à découvrir la planète géante du système solaire grâce aux dernières images haute résolution prises par la sonde spatiale Juno de la NASA

La sonde Juno de la NASA est entrée en orbite autour de Jupiter le 5 juillet 2016. Depuis, elle enchaîne les découvertes et nous permet de jeter un regard nouveau sur la planète géante.

Ce n’était pourtant pas la première mission à explorer le système jovien. En effet, 8 autres sondes spatiales se sont déjà approchées de Jupiter, que ce soit pour un bref survol ou pour un séjour de plusieurs années. Mais ce qui rend Juno unique, c’est son orbite polaire qui frôle la surface de la planète tous les 53 jours, et sa suite d’instruments destinés à dévoiler les secrets de la géante, du plus profond de son noyau aux confins de sa magnétosphère.

Le conférencier présentera donc les enjeux de cette mission, ses étapes marquantes et il passera en revue les résultats les plus étonnants. Car les surprises ne manquent pas et la planète se révèle bien plus complexe que prévu. De la structure interne à la Grande Tache rouge, en passant par son champ magnétique torturé et ses aurores chaotiques, c’est toute notre compréhension de Jupiter qui doit être réinterprétée.

Mais ce qui captivera le plus l'imagination, c’est sans aucun doute la beauté fascinante de ses nuages entremêlés, tels que révélés par Juno lors de ses passages à très basse altitude.

À propos du conférencier

bertrandbonfond-vignetteBertrand BONFOND a toujours été passionné par l’espace. Devenu un fidèle auditeur des conférences de la Société Astronomique de Liège (SAL), il suit le conseil de ses professeurs et opte pour des études d’ingénieur physicien.

Diplômé de l’Université de Liège en 2005, il se lance dans un DEA en astrophysique et géophysique en vue de commencer une thèse de doctorat dans le Laboratoire de Physique Atmosphérique et Planétaire de l’Université de Liège (LPAP). Son mémoire de DEA, défendu en 2007, portait sur l’observation avec le télescope spatial Hubble des aurores sur Jupiter. Recherches qu’il peaufine au cours d’une thèse de doctorat défendue en 2009, où il se penche plus particulièrement sur l’empreinte aurorale du satellite Io.

À propos du Groupe Astronomie de Spa 

Dans la célèbre ville d'eau, un sympathique et dynamique club d'astronomie a vu le jour en octobre 1991. L'asbl Groupe Astronomie de Spa s'est fixée comme objectifs de vulgariser l'Astronomie et les sciences qui s'y rattachent, de favoriser l'observation du ciel à l'aide d'instruments d'amateurs, de mettre au point des techniques pédagogiques pour promouvoir la culture scientifique auprès du plus grand nombre et, enfin, de favoriser les échanges et la confrontation d'observations, d'idées, d'expériences entre les clubs, les amateurs d'astronomie et le grand public.

Photo : Hubble Spots Jupiter’s Great Red Spot ©Nasa

Partagez cet agenda