Transition énergétique

Deux projets de l’ULiège financés par le Fonds de Transition Énergétique


Dans Recherche

Le Fonds de Transition Énergétique vient d’octroyer 6,8 millions d’euros – sur une enveloppe de 23 Mi€ - à deux projets portés par des chercheurs de l’Université de Liège. ADV-BIO souhaite développer des solutions innovantes de production de biocarburant et Cypress développe des solutions logicielles intelligentes d’aide à la décision pour les opérateurs de réseaux énergétiques issus du renouvelable.

I

nitié par la Ministre Marie-Christine Marghem, le Fonds de Transition Énergétique – alimenté chaque année par une taxe nucléaire versée par Electrabel en contrepartie de la prolongation de Doel 1 et 2 – soutient des initiatives innovantes de recherche et développement en matière d’énergie. L’enveloppe 2020, qui s’élève à 23 millions d’euros, va permettre de financer 15 projets, dont deux portés par des chercheurs de l’ULiège

ADV-BIO, carburants du futur

Le projet porté par les chercheurs du Laboratoire de Biomasse et Technologies Vertes (TERRA Research and Education Center / Gembloux Agro-Bio Tech) se voit octroyer un budget de 3 millions d’euros pour son projet qui vise au développement de voies innovantes de production de (bio)carburants avancés à partir de microalgues et de matrices lignocellulosiques pour le transport routier ou aérien, applicables sur le territoire belge. Ce projet se focalise sur la mise au point de schémas de production technologique novateurs et compétitifs afin de positionner la Belgique comme un partenaire et acteur stratégique, différencié, pour la production éco-efficiente de (bio)carburants avancés alternatifs de seconde et troisième générations. « C’est la première fois qu’une université se voit octroyer un financement d’une telle ampleur pour développer des approches technologiques qui permettront de créer des carburants de nouvelle génération pour le transport routier et aérien », se réjouit Aurore Richel, directrice du Laboratoire. « C’est aussi une excellente nouvelle pour notre université qui se positionne ainsi comme un acteur clé dans la transition énergétique en lien avec le secteur des transport ». ADV-BIO sera exécuté en collaboation avec d’autres laboratoires de l’ULiège et notamment avec les équipes de Fabrice Franck et de Claire Remacle (InBios / Faculté des Sciences) .

Lire à ce sujet :  Carburants de synthèse, biocarburants, kérosène vert… De quoi parle-t-on exactement ? (The Conversation)

Cypress, risque cyber-physique du système d'approvisionnement en énergie électrique

Initié par les Professeurs Louis Wehenkel et Laurent Mathy, le projet Cypress s’est vu attribuer 3,8 millions d’euros pour amorcer des recherches dans le domaine de la sécurité d’approvisionnement d’énergies issues du renouvelable dans les réseaux. La transition énergétique conduit à des systèmes électriques plus intelligents prenant la forme de systèmes cyber-physiques dans lesquels les réseaux électriques sont fortement liés à un nombre croissant de systèmes d'information et de communication. Le projet vise à développer de nouvelles connaissances, méthodes et outils nécessaires pour garantir la sécurité de l'approvisionnement via le réseau de transport, tout en tenant compte de la nature spécifique des cyber-menaces et en les intégrant dans une approche cohérente de gestion probabiliste des risques. Ce projet de recherche fondamentale s'étalera sur 5 années et sera réalisé en collaboration avec la KULeuven,  l'Université Libre de Bruxelles et  BlackLight Analytics, spin-off de l’ULiège créée par le Pr Damien Ernst avec Quentin Gemine et Julien Confetti, qui propose des solutions logicielles intelligentes d'aide à la décision pour les opérateurs de réseaux énergétiques, fournisseurs, producteurs, consommateurs, décideurs politiques, etc. Plusieurs solutions logicielles intelligentes développées par cette compagnie sont déjà en opération chez des gestionaires de réseau de distribution.

Partagez cette news