Sortie de presse

Expérience Yoko Tawada, Expérience inédite


Crédits photos © Jean-Michel Bourdoux

le Centre d’études japonaises de l’Université de Liège avait précédemment accueilli Yoko Tawada lors du festival littéraire international Mixed Zone organisé en octobre 2017. L'ouvrage qui sort de presse reprend les transcriptions et traductions des différents échanges et témoignages de l'expérience inédite vécue par les étudiants et les chercheurs, tant sur le plan linguistique que sur le plan culturel.

I

nvitée par le Centre d'études japonaises, et plus particulièrement Kanako Goto et Andreas Thele, en partenariat avec le CIRTI (Centre Interdisciplinaire de Recherches en Traduction et en Interprétation) avec les professeures Vera Viehöver et Céline Letawe, l'écrivaine japonaise et allemande d'adoption Yoko Tawada a animé à l'ULiège une Master class autour de sa poésie multilingue, qui a mis en évidence la diversité créatrice des langues.

Grâce à la juxtaposition du japonais et de l'allemand, les participants ont pu découvrir d’un côté l’utilisation phonétique des deux langues, avec des prononciations relativement similaires entre « 言葉(kotoba) » et « Kot wahr », et d’un autre côté le mélange des sens des mots japonais et allemands dans le poème « Die 逃走 des s ».

tawada

Une expérience inédite

Une rencontre élargie avec le public a été organisée dans une librairie proche, sous forme de session de lectures multilingues, en français, allemand, et bien entendu japonais, par l'auteure elle-même ou par des professeures. Notamment, la lecture d'extraits du roman Histoire de Knut en français, japonais et allemand a été suivie d'un échange très riche avec le public. Pendant cette rencontre, quatre étudiantes de l'Université ont présenté la traduction française qu'elles ont faite de l'essai de Tyoko Tawada「樹木・電流・プラスチック」dont il existait déjà une version allemande  « Über das Holz ». La version française porte le titre de  « Réflexion sur le bois ».

Après avoir traversé l’univers de Tawada, rien ne sera plus le même pour un lecteur attentif. Les mots ne lui sembleront plus les mêmes, ni leur prononciation, ni leur utilisation phonétique, ni leur écriture, ni même leur sens. C’est cette expérience à la fois d’une densité incomparable et d’une grande légèreté qui traversera la conscience linguistique et littéraire d’un heureux lecteur de Tawada.

 

L'ouvrage : Kanako Goto et Andreas Thele (Éds), Expérience Tawada, expérience inédite, CEJ, juin 2018

 

Le Centre d'études japonaises

Facebook

 

Yoko Tawada - site officiel

Partagez cette news